Annonces
» » » » » Enquête sur le Massacre de Boffa Bayotte: Le...

Enquête sur le Massacre de Boffa Bayotte: Le journaliste Capain Bassène interpellé par les forces de l’ordre…

Les enquêtes sur le Massacre de Boffa Bayotte se poursuivent. A cet effet, nous renseigne la RFM, repris par leral, le journaliste René Capain Bassène aurait été interpellé, très tôt ce dimanche, par les forces de l’ordre.

Nos confrères ignorent, pour le moment, les raisons de l’interpellation de ce journaliste qu’ils décrivent comme un membre de l’aile politique du MFDC. Toutefois, il en ressort que beaucoup font le lien avec la publication du communiqué du MFDC les heures qui ont suivi le carnage dans la forêt de Boffa Bayotte incitant les enquêteurs à s’orienter vers la piste des autorités administratives locales.

A noter que cet ancien journaliste est l’auteur de plusieurs livres sur la crise en Casamance. II est également un agent de l’ANRAC où il était en charge de la communication avant d’être déployé ailleurs.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • Edward, Blumberg
    14/01/2018 16:17

    très intéressant

  • jessa
    14/01/2018 19:06

    capain bassene encore satan qui s’entreméle dans le processus de paix

  • Ajobukaan
    15/01/2018 10:36

    Vraiment, c’est à la limite ridicule.Des gens vous disent publiquement qu’ils connaissent la mafia qui est à l’origine de ce drame dont les forces de l’ordre ; vous laissez carrément cette piste, pour diriger vers un innocent qui ne fait que son travail. Vous l’arrêtez, parce qu’il a été objectif dans ses investigations pour montrer les bavures et autres magouilles de l’Etat sénégalais dans le conflit en Casamance. Ce n’est pas en éliminant des innocents que vous aller résoudre le problème, je doute d’ailleurs que l’Etat du Sénégal veuille que ce soit résolu. Sans vous rendre compte, vous créez de plus en plus de mécontentement, vous ou vos fils (sénégalais) en subiront gravement les conséquences ! Vous aurez pire que le MFDC si vous continuez à massacrer des innocents, de surcroit civils, au sud. Vous pouvez prendre cela comme un simple mot d’un internaute égaré, mais je vous parle en homme averti.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL

Annonces

Annonces

Afficher les suivants..