Annonces
Annonces
» » » » » Donald Trump veut une coalition internationale...

Donald Trump veut une coalition internationale contre la Corée du Nord

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Le président Donald J. Trump a tenu des propos durs à l’égard de la Corée du Nord lors d’un discours prononcé le 7 novembre en Corée du Sud : « Ne nous sous-estimez pas. Et ne nous testez pas. »

Le président a appelé tous les pays du monde à appliquer pleinement les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, à exercer une pression maximale pour isoler la Corée du Nord, à réduire leurs relations diplomatiques avec le régime et à rompre tous liens commerciaux et technologiques.

« Toutes les nations responsables doivent unir leurs forces pour isoler le régime cruel de Corée du Nord », a déclaré le président Trump. Il a noté que le régime nord-coréen avait maintenu ses programmes nucléaires et de missiles balistiques, faisant fi de tous les gages, accords et engagements qu’il a fournis aux États-Unis et à leurs alliés.

« Il y va de notre responsabilité et de notre devoir de faire face à ce danger ensemble, parce que plus nous attendons, plus le risque s’accroît, et moins il reste d’options, a souligné M. Trump. Quant aux nations qui préfèrent ignorer cette menace, ou pire, qui la cautionnent, le poids de cette crise repose sur votre conscience. »

Le discours du président Trump à l’Assemblée nationale coréenne a eu lieu lors d’une visite de quatre jours au Japon et à la Corée du Sud, des alliés cruciaux des États-Unis, effectuée pour promouvoir la sécurité dans le bassin Indo-Pacifique dans le cadre de sa tournée historique en Asie.

« Un seul peuple, mais deux Corées »

Plus la Corée du Sud multiplie les réussites, a noté le président Trump, « plus vous discréditez de manière décisive ce sinistre fantasme au cœur du régime Kim. (…) C’est l’histoire d’un seul peuple, mais de deux Corées. » Le chef de l’exécutif américain a poursuivi : « Une Corée dans laquelle le peuple a pris le contrôle de sa vie et de son pays – et a choisi un avenir de liberté et de justice, de civilisation et de réussite incroyable. Et une autre Corée, dans laquelle des dirigeants corrompus ont emprisonné leur peuple sous la bannière de la tyrannie, du fascisme et de l’oppression. »

Le président Trump a conclu son discours avec une vision positive pour la péninsule coréenne, la réalisation du rêve coréen. « Ensemble, nous rêvons d’une Corée libre, d’une péninsule sûre et de familles enfin réunifiées. Nous rêvons d’autoroutes qui relient le Nord et le Sud, de cousins qui s’acceptent et de la disparition d’un cauchemar nucléaire, remplacé par une magnifique promesse de paix. »

À la suite de son discours à l’Assemblée nationale de la Corée du Sud, M. Trump s’est envolé vers la Chine. Sa tournée asiatique est la plus longue  jamais faite par un président américain depuis 25 ans.

[Avec share.america.gov]

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL