PUBLICITÉ

Direction Ipres : les retraités de Pikine œuvrent pour le départ du DG

En conférence de presse, les travailleurs retraités du département de Pikine ont dressé un tableau sombre de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) sous la direction de Mamadou Diagne Sy Mbengue. Ils ont interpellé le Conseil d’administration pour le départ imminent de l’actuel patron de l’institution

Un audit réclamé

Le président régional des allocataires de Fatick membre du groupe pour la sauvegarde de l’Ipres est même allé plus loin en demandant au Conseil d’administration de procéder à un audit systématique de la gestion de cette boîte. Selon lui, c’est la meilleure façon d’établir le patrimoine licite de l’actuel directeur général dont le départ reste depuis quelques temps suspendu à toutes les lèvres.

Difficultés de trésorerie

Selon Mamadou Dia Fall, les corps de contrôle de l’Etat ne devraient pas mettre du temps à fouiner dans les dossiers de l’Ipres qui leur cause aujourd’hui d’énormes problèmes avec des retards de paiement de leurs pensions et indemnités de retraites.

Une prise en charge médicale défectueuse

Au sujet des médicaments, les retraités ont déploré la « pénurie » malgré le budget colossal dégagé à cet effet. « Au centre médico-social à Dakar ou au niveau des instances régionales, difficile d’y trouver le paracétamol » dénoncent les vieux retraités. Idem pour leur prise en charge avec le plan Sésame qui ne leur garantit pas des soins au niveau des  structures sanitaires.

L’urgence

Pour le vieux Mamadou Dia Fall, la vraie urgence pour l’Ipres reste le départ imminent de Mamadou Diagne Sy Mbengue à qui le PCA Racine Sy aurait offert une porte de sortie honorable compte tenu de ses graves erreurs de gestion, après avoir pesé de tout son poids pour sa nomination à la direction de l’institution.

Ipres Pikine
Annonces

(5) commentaires

Cheikh Tidiane Diene

Il faut revoir aussi la gestion du centre médical de Dakar car depuis le départ du docteur koume rien ne marche dans ce centre on donne des rendez vous aux malades 6 mois voir plus pour des consultations et aussi 3 mois pour des analyses et autres tests médicaux liés à la santé des retraités malades ce qui n est pas normal tous les services de ce centre fonctionnent anormalement la pharmacie est toujours en rupture de médicaments. Monsieur le directeur au lieu de confectionner des cartes biométriques qui coûteront chères à institution il faudra penser aux vieux retraités malades qui ont besoin de médicaments pour se soigner car la santé n a pas de prix.

Am Sy

Je crois que le problème ne pose pas pour ĺe départ de samba ou de birane on s’est donné corps et âme pour pays qu’on cesse de nous donner de l’aumône mais malgré tout je crois que on gardera notre dignité tout finira un jour que Dieu nous guide dans la voie du salut

Renè Diagne

Il faut avoir le goût élevé de la citoyenneté et le sens élevé des responsabilités et la foi piur gerer.c est comme si nous aimons pas bien faire les choses et czla à tous les niveaux.même la gestuon des médicaments dans les hôpitaux.ce Dg tant décrié s il est faurif doit etre sanctionné

Mamadou Dieng De Mbacke À Niary Bayfall Tél 776405946

Son Excellence le Président Sall voulait avec la mensualisation des pensions retenir la somme bimestrielle comme assiette à payer semble T’IL chaque mois. Ceux qui s’y étaient opposés doivent donner des arguments réels. L’audit pourrait commencer par cela.

Ndiaye

Qu’il reste qu »il cela ne résoudra pas vos problèmes
Vous êtes des égoïstes vous ne pensez qu’à vous
Et les générations futures

Publier un commentaire