Decroix: « L’opposition présentera une candidature plurielle à la Présidentielle de 2017 »

Decroix: « L’opposition présentera une candidature plurielle à la Présidentielle de 2017 »

La présidentielle de 2017 se prépare sérieusement du côté de l’opposition. Mamadou Diop Decroix, coordonnateur du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr), nous édifie sur la stratégie concoctée par ses camarades.

« Nous allons présenter une candidature plurielle. Seulement, elle sera contrôlée. Ne sera pas candidat qui veut. Pour le moment, nous n’avons pas évoqué la question en profondeur », révèle-t-il dans L’Obs.

En attendant, avance Decroix, « l’opposition compte s’organiser, renforcer ses liens avec les populations surtout autour des préoccupations de ces dernières, en soutenant leurs luttes légitimes. Il convient de fédérer toutes ces batailles pour en féconder un mouvement véritablement populaire, profondément conscient, de sorte que la prochaine alternance ne soit pas confisquée ».

3 COMMENTAIRES
  • Morlam

    Decroix pense que le PDS lui appartient. qu il se ressaisisse vite. les gars du PDS l attendent au virage.

  • lams
  • DOMOU DAROU

    JOTAY.NET

    Accueil / Appels / AUDIENCE AVEC L’OPPOSITION HIER : Paganon défend le pouvoir et attaque l’opposition

    AUDIENCE AVEC L’OPPOSITION HIER : Paganon défend le pouvoir et attaque l’opposition
    APPELS 15 décembre 2015 , par Journaliste Aucun commentaire sur AUDIENCE AVEC L’OPPOSITION HIER : Paganon défend le pouvoir et attaque l’opposition

    Hier, «Jotay.net» révélait en exclusivité l’audience entre l’opposition regroupée autour du C20 et l’ambassadeur de France au Sénégal Jean Felix Paganon après plusieurs péripéties. Mais s’ils savaient que la rencontre allait avoir cette tournure, Mamadou Diop Decroix et ses camarades de l’opposition n’allaient jamais mettre les pieds à l’ambassade. Entre défense du pouvoir, critique de l’opposition et snobisme, Paganon s’est barricadé dans ses certitudes et n’a rien voulu entendre.

    «Une délégation du Cadre de Concertation de l’Opposition (C2O) a rencontré ce jour 14 décembre l’ambassadeur de France. Au cours de cette rencontre la délégation du C2O a abordé avec l’ambassadeur de France des questions relatives au fonctionnement des institutions de la République, notamment l’Assemblée nationale ; aux libertés publiques, notamment les manifestations pacifiques de l’opposition, les restrictions apportées à la liberté d’aller et de venir de certains responsables de partis, y compris de députés à l’Assemblée nationale, et les arrestations et longues détentions sans jugement de responsables de partis d’opposition ; au processus électoral».

    Ce communiqué très diplomatique envoyé aux rédactions par les leaders de l’opposition ne reflète en rien la manière dont l’audience s’est en réalité déroulée. Jean Félix Paganon, flanqué de deux de ses collaborateurs s’est comporté en vérité comme un véritable colon face à Mamadou Diop Decroix (Aj/Pads); Oumar Sarr, Aida Mbodj et Me ElHadj Amadou Sall (Pds), Nicole Gackou (Ucs), Fatoumata Gassama (Fsd/Bj), Bocar Sédikh Kane (Bok Gis Gis), Déthié Fall (Rewmi).

    C’est Mamadou Diop Decroix qui a ouvert le bal en exposant les raisons de leur visite(situation nationale, libertés publiques, processus électoral notamment). Contre toute attente, Paganon prend la parole pour leur dire qu’il ne voit pas de raison pour que la France intervienne dans un débat intérieur au Sénégal d’autant que les institutions fonctionnent et que tout va bien. Les nombreuses interventions de l’opposition pour lui faire entendre raison n’y ont rien fait. Paganon est resté campé sur ses positions durant toute la rencontre.

    Paganon : «tout est normal, le pouvoir gouverne, l’opposition crie partout…»

    A propos de la situation du pays, Paganon n’a pas non plus la même lecture que l’opposition. Pour lui, tout se passe normalement dans le pays. Le pouvoir est en en train de faire son travail et l’opposition est en train de crier partout que les choses ne vont pas.

    Paganon et les autres ambassadeurs

    Cette position de Paganon n’a pas plu aux opposants de Macky Sall. D’autant plus que partout où ils sont partis, ils ont été reçus avec respect et considération. Que ce soit à la représentation de l’Union européenne ou à l’ambassade des Etats Unis, partout ils ont été écoutés religieusement, des questions leur ont été posées et leur interlocuteur a été courtois et respectueux envers eux. Ceux avec qui «Jotay» a eu à s’entretenirne reviennent toujours pas de l’attitude inqualifiable de l’ambassadeur de France, mais aussi de son manque de tenue et de retenue.

    Cheikh Oumar NDAW

Publiez un commentaire