Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Coronavirus : Les États-Unis approuvent un traitement antipaludéen contre la pandémie

Les États-Unis viennent d’approuver le recours à la chloroquine pour lutter contre le coronavirus. Le Président américain Donald Trump estime que le recours à cet antipaludéen pourrait « changer la donne » dans la lutte contre la pandémie. Des essais cliniques ont été menés en France aussi et sont jugés prometteurs.

Le professeur Didier Raoult, le héros ?

Alors que le professeur Didier Raoult mène des essais « encourageants » à Marseille sur la chloroquine pour traiter les malades atteints par le Covid-19, les États-Unis viennent d’approuver ce traitement. Le Président Donald Trump estime que cet antipaludéen pourrait « changer la donne » dans la lutte contre la pandémie.

Les Etats-Unis ont approuvé le recours, contre le coronavirus, à la chloroquine, annonce l’AFP. « Ce traitement antipaludéen qui a montré des résultats préliminaires très très encourageants, a annoncé ce jeudi le Président américain Donald Trump. Nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement », a-t-il assuré, lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, estimant que cela pourrait « changer la donne face à la pandémie ».

« Donc nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible sur ordonnance» , a-t-il ajouté. Selon lui, ce traitement aurait déjà été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA), l’organisme fédéral qui supervise la commercialisation des médicaments aux États-Unis, grâce à un processus très raccourci.

Traiter 300 000 patients
Au regard d’une étude aux résultats encourageants menée sur ce médicament, « Sanofi s’engage à mettre son traitement à la disposition de la France et à offrir plusieurs millions de doses qui pourraient permettre de traiter 300 000 patients », a indiqué à l’AFP, mardi 17 mars, un porte-parole du laboratoire, tout en précisant que le groupe se tenait prêt à travailler avec les autorités de santé françaises « pour confirmer ces résultats ».

Une molécule d’hydroxychloroquine
Le Plaquenil, une molécule d’hydroxychloroquine, également utilisée depuis des décennies dans les maladies auto-immunes de type lupus ou polyarthrite rhumatoïde, pourrait en effet avoir un effet sur la disparition du virus, a indiqué lundi le professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille.

Les résultats de l’étude
Cette étude menée par le professeur Raoult révèle que sur 24 patients porteurs du coronavirus, six jours après le début de la prise de Plaquenil, le virus avait disparu chez trois quarts des personnes traitées.

Ci-dessous l'évolution de la pandémie de Covid-19 en temps réel.
  • Total cas 43,511,677
  • Total décès 1,161,254
  • Total Guéris 31,983,739
  • Cas non guéris +87,003
  • Taux de mortalité 2,67%

230 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    16:42 - 26/10/2020

    Feuss Net : La toile se tisse dans des imbroglios affairistes, religieux et migrationnels

    Whatsapp
    16:41 - 26/10/2020

    Propos de Macron sur l’Islam : Pogba dément sa retraite internationale…

    Whatsapp
    15:59 - 26/10/2020

    Lutte : Dieuf Dieul revient sur son parcours de Ndongo Dara, Serigne Saliou, en larmes (Senego TV)

    Whatsapp
    15:48 - 26/10/2020

    Lassana Faye, arrière gauche Ado Den Haag : ” Je rêve tôt tard de jouer pour le Sénégal”

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp