PUBLICITÉ
« Comprendre l’enseignement supérieur – Note 8 : l’enseignement à distance… »
PUBLICITÉ

« Comprendre l’enseignement supérieur – Note 8 : l’enseignement à distance… »

Les cours par correspondance

PUBLICITÉ

Ils sont les précurseurs de l’enseignement à distance. Les documents pédagogiques (cours, exercices, textes des travaux dirigés, devoirs à la maison. etc.) étaient envoyés par courrier postal aux apprenants. Ils utilisaient ces supports pour comprendre le cours faire les exercices, les devoirs à la maison et les différents travaux demandés qu’ils remettaient dans des enveloppes et qu’ils retournaient par courrier postal à leur établissement.

Les cours par correspondance présentaient une difficulté frustrante. Il y avait un temps de retard notamment un temps d’attente par exemple pour l’apprenant qui envoyait ses exercices et son devoir pour correction. Il attendait plusieurs jours quelque fois plusieurs semaines et même parfois plus d’un mois pour recevoir les réponses tant attendues pour pouvoir continuer avec assurance son apprentissage autonome et solitaire.

La méthode CLAD , la radio et la télévision

La méthode du Centre de Linguistique appliquée de Dakar (CLAD) concerna toutes les écoles primaires du Sénégal avec l’utilisation synchronisée de toutes les écoles du Sénégal d’émissions pédagogiques via la radio à des heures précises de la journée.

C’était en réalité une méthode qui mettait le primat de l’apprentissage de l’expression orale sur l’apprentissage de l’expression écrite.

La méthode CLAD fut abandonnée.

Je rappelle cette méthode car au moment de la fermeture des écoles pendant la pandémie du COVID 19, la télévision publique comme privée fut fortement utilisée pour diffuser des cours dans toutes les disciplines.

Cette forme d’enseignement à distance se fait très souvent dans un seul sens celui de l’enseignant vers l’apprenant. Elle a tous les défauts du cours magistral dans l’ancien système d’enseignement supérieur. Sa principale limitation est le fait qu’il est difficile de faire intervenir les apprenants. Les apprenants reçoivent les cours, les solutions des exercices et des devoirs mais ils n’interagissent pas avec l’enseignant qui délivre le cours.

Les cours par satellite

La Banque Mondiale lança un projet africain d’enseignement à distance : l’Université virtuelle africaine (UVA). Au début les cours étaient délivrés par l’Université de de Laval au Canada et retransmis aux Centres de l’Université virtuelle africaine (CUVA) implantés dans les universités africaines.

Les CUVA recevaient ces cours à travers une antenne satellite. Cette méthode permettait aux apprenants d’interagir en temps réel durant les cours avec les enseignants au Canada.

Le premier Centre UVA fut implanté à Dakar et le second Centre à l’Université Gaston Berger de Saint Louis.

L’UVA abandonna le satellite pour développer l’enseignement à distance via l’Internet.

Le siège de l’UVA est Naïrobi.

L’expérience de formation à distance de l’École des Bibliothécaires et Archivistes de Dakar (EBAD)
L’EBAD fut un des établissements précurseurs dans le développement de l’enseignement à distance à travers la formation des conservateurs de bibliothèques qui est une formation de master. L’utilisation de l’Internet permit à l’EBAD de former des conservateurs de bibliothèques jusqu’à Madagascar et à travers les différentes universités du Sénégal.

L’EBAD fut appuyée dans ce projet par l’Agence Universitaire de la Francophonie ( AUF).

L’expérience de formation à distance de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Éducation et de la Formation (FASTEF).

La FASTEF en partenariat avec l’Université virtuelle africaine (UVA) forma grâce à l’enseignement à distance plusieurs milliers d’enseignants bacheliers dans les classes au diplôme professionnel d’enseignement dans le moyen, le CACM. Ces enseignants avaient ainsi pu faire leur formation sans dégarnir les classes ce qui aurait posé un problème difficilement surmontable.

Le Master de droit du cyber espace de l’UFR science juridique et politique (UFR SJP) de l’Université Gaston Berger.

Il fut mis en place grâce au partenariat entre l’UGB et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Ce fut une formation régionale africaine dont certains apprenants appartenaient à d’autres continents.

Ce master contribua au rayonnement international de l’UFR SJP.

Il faut souligner que l’AUF ainsi que l’UVA ont joué un rôle très important dans la diffusion de la culture de l’enseignement à distance dans les universités sénégalaises et dans la formation de l’expertise technique nationale dans le domaine de l’enseignement à distance via l’Internet, le
E-Learning.

L’Université virtuelle du Sénégal (UVS)

L’Université virtuelle du Sénégal est une université numérique dont les modalités de formation sont à la fois l’enseignement en présentiel et l’enseignement à distance.

L’UVS a fait passer l’enseignement à distance délivré à de petites cohortes d’étudiantes et d’étudiants à un enseignement supérieur de masse comme dans les universités classiques.

L’UVS était bâtie autour des principes :

– la promotion de la culture d’appartenance : comme les étudiants de l’UCAD ou bien de l’UGB, les étudiants de l’UVS doivent être fiers d’appartenir à leur institution et se battre pour sa notoriété;
– la promotion de la culture du travail en équipe : comme dans les universités en présentiel les étudiants de l’UVS doivent pouvoir se retrouver physiquement en équipe pour travailler sur des exercices, des projets, etc.;

– la promotion du service à la communauté : les étudiants de l’UVS doivent acquérir un certain nombre de valeurs et de compétences à travers les activités de services à la communauté ;

– le renforcement de l’ancrage local de l’enseignement supérieur : en effet il doit être possible à tout étudiant de se former à partir de la localité où il vit ou là où il travaille;

– la possibilité aux étudiants qui ont arrêté leurs études de les reprendre à partir de l’endroit où ils se trouvent ;

– l’offre à des non bacheliers d’accéder à des formations de certificats de compétences;

– l’orientation des bacheliers à l’UVS dans le même cadre que les universités en présentiel;

– la crédibilité des diplômes et certificats délivrés par l’UVS.

Ces principes font de l’Université virtuelle du Sénégal une université numérique à part. C’est pourquoi tous ceux qui ont critiqué l’UVS sous la lorgnette de l’E-Learning classique sont malheureusement passés à côté de ce projet novateur.

Ces principes ont été à la base de la création d’un espace qui favorise le travail en équipe, la socialisation des étudiantes et des étudiants, la tenue d’évaluations sincères et sécurisées, l’implantation locale, etc. C’est l’Espace numérique ouvert plus connu sous l’acronyme ENO.

Le projet de l’UVS prévoyait la construction d’un ENO par département et pour les départements gros producteurs de bacheliers la construction de deux ENO soit un total de 50 ENO.

Un ENO peut accueillir en même temps au moins 400 étudiants.

L’UVS délivre tous les diplômes Licence, Master et Doctorat.

L’UVS a presque autant de filles que de garçons.

L’UVS a l’offre de formation dans les filières du numérique la plus complète parmi les universités publiques.

L’UVS est l’université la plus appropriée pour les étudiants qui travaillent pour poursuivre en même temps leurs études.

Les étudiantes et les étudiants de l’UVS réussissent comme les étudiants des autres universités aux différents concours nationaux.

L’UVS est aujourd’hui en nombre d’étudiants la deuxième université publique sénégalaise. Elle est la première université numérique de l’Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est.

L’UVS est le produit exclusif de l’expertise sénégalaise et africaine de sa conception à sa réalisation et à sa mise en œuvre.

Conclusion

Nous sommes héritiers de l’enseignement supérieur français qui contrairement à l’enseignement supérieur américain et anglo-saxonne est très opposé à l’enseignement à distance dans le premier cycle. Cependant la réalité de la pandémie du COVID-19 a imposé en France, en Europe, en Amérique et naturellement chez nous la réalité de l’enseignement à distance et du travail à distance.

Personne ne discute plus que « l’enseignement à distance et l’enseignement en présentiel sont d’égale dignité ».

Pour moi, le numérique est l’avenir de l’enseignement supérieur en Afrique.

Je vous souhaite à la Communauté Tidiane une excellente fin de Bourde et à vous tous une excellente soirée sous la protection divine

Dakar, jeudi 6 octobre 2022

* Par Mary Teuw Niane

#ComprendreLEnseignementSupérieur #MaryTeuwNiane #Note8

PUBLICITÉ

1 commentaire

  1. Farouk Alpha

    Remède pour agrandir le masculinité et pour durée sur la femme
    +229 56 02 49 82