BRVM-10 161,25 -0,84 BRVM-C 169,97 -0,54 Dernière mise à jour : Jeudi, 13 décembre, 2018 - 14:00

BOA SN

-2,51

SONATEL

-0,57

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 26° cloudy-day
Annonces

Babacar Mbaye Ngaraf: « La vie dans la banlieue est rythmée par des agressions, meurtres, viol en cascade… »

agressions, Babacar Mbaye Ngaraf, Banlieue, meurtres, Viol
Babacar Mbaye Ngaraf: « La vie dans la banlieue est rythmée par des agressions, meurtres, viol en cascade… »

« Des agressions, des meurtres, des cas de viol en cascade. La vie dans la banlieue de Dakar est ainsi rythmée par ces tares de la société sénégalaise ». Diagnostiquant le mal, Babacar Mbaye Ngaraf, ans un entretien avec Senego, ce jeudi, estime que cette recrudescence de l’insécurité meurtrière est de «la responsabilité entière, total et exclusive de l’Etat».   

« Il ne se passe plus une semaine sans qu’un être humain soit froidement éliminé, dans l’indifférence la plus totale des autorités étatiques. Et lorsqu’elles s’impliquent, c’est pour essayer de faire la lumière au moment où l’irréparable est déjà commis ». Ce constat est du « militant infatigable » de la cause des populations de « cette partie délaissée de la capitale », Babacar Mbaye Ngaraf.

«Nous, habitants de la banlieue de Dakar, nous ne voulons pas d’un médecin qui, après la mort, tente de faire la lumière sur les faits de meurtre. Ce que nous voulons, c’est de prévenir les crimes et de les juguler à l’état embryonnaire par la prévention active et dissuasive», indique-t-il. Vivre dans la banlieue de Dakar, selon Ngaraf, est devenu « un véritable risque pour les enfants, cibles de kidnapping et les femmes, victimes de viol et d’élimination. Cette situation qui fait de la banlieue une zone de non droit est de la responsabilité entière, totale et exclusive de l’Etat pour plusieurs raisons…. » 

«Le ministre de l’Intérieur pense qu’il est ministre des Élections»

Convaincu que l’Exécutif n’est pas « préoccupé par le calvaire des populations victimes de l’insécurité galopante » dans la banlieue de la capitale, notre interlocuteur rappelle la dénomination du «ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique» pour dire que « le ministre, Aly Ngouille Ndiaye, pense qu’il est ministre des Elections. Il ne s’occupe et ne parle que d’élections, au moment où les enfants et les femmes sont violés et massacrés au quotidien dans la banlieue de Dakar».

En vérité, souligne-t-il, «ce problème d’insécurité et de recrudescence des meurtres n’est pas au cœur des préoccupations des autorités étatiques. Alors qu’il y a quelques temps, lorsqu’une fausse alerte à la menace terroriste avait été lancée, l’Etat avait engagé toutes les forces de sécurité, toute la Nation et le président de la République, chef suprême des armées en parlait chaque jour. Pourtant, depuis, aucun sénégalais, même pas un petit chat, n’a été tué par les terroristes, alors qu’ici, tout près, en banlieue, le terrorisme des agresseurs font des morts chaque jour». 

Ces agents qui sont loin de la proximité…

Aujourd’hui, estime M. Mbaye, il convient de s’interroger sur l’utilité de l’Agence de sécurité de proximité (Asp). «Voilà une agence qui engloutit d’énorme ressources pour voir ses agents, loin de la proximité avec les populations, s’occuper d’autres missions dans la circulation routière ou en tant que chauffeurs ou encore coursiers», déplore-t-il, non sans souligner qu’il urge de redéfinir les prérogatives des Agents de sécurité de proximité (Asp).

Quid des postes de police de proximité ? « De simples bureaux ouverts un peu partout dans la banlieue de Dakar, sans personnel, sans équipements adéquats, avec de vieilles guimbardes qui, pour démarrer, ont besoin de la force manuelle. Parce qu’il faut les pousser à l’allumage», révèle notre interlocuteur. «Au même moment, les agressions ont été banalisées à cause de la longue liste macabre des assassins ambulants qui circulent dans la banlieue de la capitale. De nombreux jeunes, des femmes, des enfants, des pères de famille sont agressés et se retrouvent avec des handicaps et personne n’en parle», a-t-il poursuivi.

Paradoxe dans l’investissement anti-émeute et la sécurisation

« La sécurisation des Sénégalais et de leurs biens n’est pas une priorité dans les plans d’investissement de l’Etat ». C’est du moins l’avis de Mbaye Ngaraf qui signale «qu’au Sénégal, des milliards ont été dépensés pour l’acquisition d’équipements anti-émeutes, pour réprimer des Sénégalais auxquels la Constitution accorde le droit de marche. Alors que la sécurisation des personnes et de leurs biens aurait pu commander l’acquisition d’équipements pour les forces de polices de proximité et leur renforcement en ressources humaines qualifiées à la mesure de la mission qui s’offre à elles».

In fine, pour Babacar Mbaye Ngaraf, il urge de prendre d’autres mesures qui permettraient de mettre l’accent sur la prévention de manière efficiente. «Cette recrudescence de l’insécurité meurtrière en banlieue est aussi liée à la prolifération des lieux de déviance, de débauche et des bars qui sont ouverts à chaque coin de rue sur autorisation de l’autorité. Il convient aujourd’hui de revoir les autorisations ainsi délivrées».

Annonces
Annonces

14 commentaires

  1. Sécurité pas si chère! dit :

    Le pays brule, que fond les militaires, gendarmes, policiers dans les casernes et dans les cortèges ? ? Embauchés les réservistes pour créer des patouilles bien equipees comme aux US dans chaque quartier sensible, ça ne coûtera pas plus cher que les muliti résidences présidentielles ou les mini J.O.

  2. Thieyyy Sénégal fou niou dieumeu

  3. l’ancien dit :

    Chers compatriotes une question pourquoi dans certains quartiers tél que Yoff Ouakam Ngor Cambérène village et même à Colobane cette insécurité n’y est pas. Pourquoi ne pas faire comme dans ces dites quartiers . Ma deuxième question les Sénégalais n’interviennent jamais. La Dame Mariama Sagna assassinée lâchement à Keur Massar et pourtant son est dans l’armée c’est parse que vous avez la frousse aux fesse l’Islam dit que si ton prochain fait face à des difficultés venez lui en aide combien de fois des gens ont crié au secours et agonisant jusqu’à ce que mort s’en suive..

  4. Il faut préciser que la banlieue c’est Pikine Grand Dakar Niary Taly Tilène et j’en passe.Cause principal de l’insécurité est la manque sérieuse de collaboration de la part des
    populations avec les forces de l’ordre. et tenque celà est se sera toujours l’insécurité.La faute est aux populations..Les ASP leur rôle est d’être à proximité avec la population mais c’est le contraire ils sont tous dans les bureaux.

  5. fall dit :

    Oumar Diop menteur pourquoi dire que niary tally fait partie de la banlieue ou bien tu sais pas la signification du mot banlieue

  6. René Diagne dit :

    C est facile d indexer l Etat qui est certes responsable.mais et nous autres ces bandits sont bien identifiès soit dans familles soit dans le quartier.que faisons nous pour les signaler.qui plus est la responsabilitè de l education des enfants c est les parents.baptiser rek sans se soucier de la capacitè d eduquer les enfants.osons nous dire la veritè pour l interet general.l etat c est nous.

  7. l’ancien dit :

    Mon cher la population est complice de tous ceux qui se passent dans ce pays je vous site un exemple sur l’autoroute des jeunes ont mis de gros cailloux sur l’axe Colobane patte d’oie à hauteur de bretelle de Hlm je me suis arrêté et informé la police et commencé à déblayer la chaussé les jeunes étaient sur le mur et pourtant un Toubabo s’est arrêté les autres automobilistes ne se sont pas arrêtés la police est arrivée pour le constat et depuis se jour des patrouilles se font sur l’autoroute et parfois le véhicule est stationné sur cette axe. Si chacun joue son rôle tout ira bien c’est mon opinion personnelle.

  8. Bamoy dit :

    La mission première des forces l’ordre c’est de protéger les populations contre toute agression. Mais ce que nous constatons c’est que ces forces de l’ordre sont plus enclines à les réprimer qu’à les protéger. Il se passe parfois des scènes de violence sous le nez et la barbe de certains flics sans que ces derniers n’interviennent. Mais quand il s’agit de la protection des autorités, c’est tout l’état-major qui est mobilisé

  9. charles dit :

    DONC MACKY SALL N’A PAS BIEN FAIT SON TRAVAIL:UN ECHEC ET POURQUOI IL FAUT VOTER POUR LUI ALORS?

  10. Dabakh dit :

    Les dirigeants africains naiment pas leurs peuples ( CHARLES DE GAULLES)

  11. ndiaye dit :

    les gendarmes les policiers (GMI) qui sont dans les qui passent la journée à manger à la fin du mois ils reçoivent leurs salaires et f
    font rien pour la population c’est eux les responsables de notre sécurité

  12. Self défense dit :

    Si l’état ne fait rien la population sera obligée de se procurer colts et sabres pour défendre ses proches elle même.

  13. Ris dit :

    L’état est responsable il doit veiller à la sécurité de la population et de leur bien

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *