Annonces
Annonces
» » » 16 ans après la mort de Balla Gaye, les...

16 ans après la mort de Balla Gaye, les étudiants de l’Ucad ruminent toujours leur colère

  • Ankou Sodjago Ankou Sodjago

31 janvier, les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) se souviennent de leurs martyrs, Balla Gaye et Mamadou Diop. Ils ont rendu un vibrant hommage à ces « martyrs » ce mardi.

Habillés en tricots blancs à l’effigie de Balla Gaye et de Mamadou Diop, les étudiants de l’Ucad ont témoigné leur gratitude envers ces disparus. La cérémonie, il faut le rappeler, sobre, s’est déroulée devant le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) ce mardi matin.

Des prières pour le repos d’âmes des étudiants disparus ont été observées. Ensemble, les étudiants, représentés en majorité par le Collectif des amicales de l’UCAD, ont dit non à la violence dans l’espace universitaire. « Plus jamais ça », « Halte à la violence pour un espace universitaire paisible », … pouvait-on lire sur les tricots confectionnés pour l’occasion.

Balla Gaye est Tombé sous les balles des policiers lors d’une manifestation des étudiants de l’Ucad qui réclamaient leur bourse le 31 janvier 2001. Son véritable meurtrier ne sera jamais connu. Le policier Thiendella Ndiaye, désigné comme étant l’auteur de la balle qui a ôté la vie à l’étudiant, est blanchi par la justice sénégalaise.

Seize ans après, les étudiants refusent d’enterrer l’affaire Balla Gaye. Pour S. Diop, le président de la commission sociale de l’Amicale des étudiants de la Faculté de médecine, « il est hors de question d’enterrer l’affaire Balla Gaye tant que la justice n’est pas rendue ».

« on veut que la justice soit faite. Cela fait des années que nous courons derrière les autorités et jusqu’à présent rien n’est fait. Et nous demandons à nos autorités que ce problème soit réglé le plutôt possible », a-t-il déclaré.

Quant à l’autre martyr, Mamadou Diop, il a été tué lors d’une manifestation du M23 à la place de l’obélisque le 29 janvier 2012. Il était étudiant en Master 2 de lettres modernes à l’université Cheick Anta Diop de Dakar. Mamdou Diop  était socialiste.

Les policiers Tamsir Ousmane Thiam et Wagane Souaré reconnus coupables dans l’affaire de la mort de l’étudiant Mamadou Diop, ont écopé respectivement de 2 ans et 3 mois de prison ferme. L’Etat du Sénégal, reconnu civilement responsable doit payer une amende de 20 millions de francs Cfa à la famille de Mamadou Diop.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces