PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
le serigne qui enchainait ses talibes arrete voici comment ont ete trouves ses subordonnes photos 1392575 - Talibés enchaînés - Ndiagne réagit : "Nous sommes pas esclavagistes...

Talibés enchaînés – Ndiagne réagit : « Nous sommes pas esclavagistes…

Dans l’affaire des talibés enchaînés, six suspects ont été placés sous mandat de dépôt ce lundi 25 novembre. Tous ont été arrêtés par les gendarmes au village de Ndiagne non loin de Louga. Sont concernés le maître coranique, le fabricant de ces chaînes, un métallier, ainsi que quatre parents qui ont consenti à ce que ces jeunes garçons soient enchaînés pour empêcher toute fuite, d’après une source judiciaire. 

Des prières pour le retour de la paix 

Une cérémonie de récital de Coran organisée à Fass par des pensionnaires du célèbre daara de Coki pour soutenir Khadim Guèye du nom de ce marabout arrêté pour avoir entravé ses talibés. Selon Fall Coki, les faits en question ne se sont pas déroulés à Coki comme l’évoque une certaine presse, mais plutôt à Ndiagne dans une commune voisine distante de 15 kilomètres. D’après Fall Coki, tous les pensionnaires des daaras restent solidaires du marabout Khadim Guèye qui n’était guidé que par de bonnes intentions. D’ailleurs, il révèle que des tractations sont en cours pour qu’il recouvre la liberté dans les plus brefs délais…

La famille religieuse réagit

Dans un point de presse qui a réuni la famille de Serigne Guéye, des chefs religieux et des marabouts, le porte-parole a d’abord  condamné le saccage du tribunal de Louga. « Nous ne sommes pas des esclavagistes ni des monstres, ici il n’y a pas de mendicité, nous formons des hommes de Dieu, notre vocation c’est d’éduquer. Si les faits se sont déroulés tels qu’on les a racontés, le maître coranique n’a rien fait. Il ne les a pas enchaînés pour les faire travailler, mais pour qu’ils apprennent le Coran », a d’emblée fait savoir le porte-parole de la communauté religieuse. Il a en outre expliqué que ces pratiques ne peuvent en aucun cas être assimilées à de l’esclavagisme. « J’ai entendu des gens parler d’esclavagisme. Les esclaves avaient été enrôlés pour travailler pour autrui, mais ces talibés sont des fugueurs que leurs parents ont amenés pour qu’ils soient corrigés, voulant juste qu’ils maîtrisent le Coran et qu’ils soient des exemples « , a notamment précisé Serigne Diagne.

Famille Ndiagne Serigneguéye
Annonces

(9) commentaires

Deug Rek

Tout ce qu’ils veulent c’est combattre l’islam, clair et net. Ce n’est que peine perdue. Les occidentaux ont leurs réalités et on a les nôtres. Ils ne vont pas venir chez nous et nous imposer leurs idéologies passant par nos dirigeants corrompus. Ils ont presque gagné avec l’homosexualité, après l’alcoolisme, la drogue, la prostitution, l’abandon de nos cultures traditions et bonne mœurs. Maintenant l’objectif c’est d’attaquer le cœur de notre foi donc à tous mes frères et sœurs méfiez vous de l’influence occidentale.
Wa Salam

Goor Fitt

Vous êtes tous coupables et pir que les négriers

    Cisse

    Voir fit yaw amoulo yar ! Fi nieupeu ci diar te amoul lounou ciy reutiou ! On est toujours fiers de ceux qui nous ont appris le Coran et n’importe de kel maniere…c ça la réponse..

Le Sage

Il faut que nos guides religieux reagissent nous avons nos facons d eduquer qui nous sont propre meme avant l Islam et nous n avons jamais eu de probleme..ils veulent lutter contre la religion ils n ont qu a Le dire

Goor Fitt

Vous êtes plus pir que les négriers dieu vous punira

Adama Beye

lislam est une religion de paix : aujourdhui vous priez pour le retour de la paix mais ou vous etiez si vous priez avant ? vous formez des hommes de dieu: Dans quel pays on forme les hommes de dieu a cette facon? Enchainer des enfants de 5 a 8 ans? les 10 ou plus des pays musulmans on trouve le Senegal.
Ces serignes ont fait erreur ils demandent excuse et changer de methode Dieu ne vous a pas donne’ lautorisation de vous comporter envers des innocents quon appelle enfants et cest tout

Borom Ndiarem Faye

Merci Adama amoul féne fou yalla wakh amnaniou droi métital khalé menéssna diangual khalé té doko lor wayé kou am kholou diéngue khalé bou am diouromi at guissoul ndayam guissoul bayam bobou khol dou kholoup dioulit barina borom keur yo khamni dou beugue alkhourane mo takh wayé fuit de responsssbilité ak beugue diabar you bari dom you bari té sa dolé beriwoul lo diour yoboul sergnba khalébi di yalwane nguir doundeul bopam lolou yalla santouko béne waydiour yénay may nonou lislamyi bountou bouniouy khaçé lislam naniou wakhanté deugue barina itam niouy am sén dom mou dioup normal niou yoboul daray nassaranbi amat dom mou dioubedi nga yoboul serignbi na seriniou darayi bagne lolou lislam dou dinéy métital koukoy déf yakothi bolé wayé bokouthi

Borom Ndiarem Faye

Yalla dal santoulén nguéndi métital khaléyi lislam dou diné diouy métital khalé koukothi déf yako défal sa bopou wayé lislam santoulako kou am kholou yéw khalé bou am diouromi at guissoul ndayam guissoul bayam bobou khol kouko am yoro kholou dioulit yén seriniou darayi waydiour bouthi yorati domam bamou teu bayélénkoko mou dioubentilko bopam wayé téyé khalé diko métital ndakh nane way diouram molako sante ba nonou lislamyi di am bountou bouniou critiké lislam kokou sén fautla guénélén violance binguén douguel thi darayi bokouthi yalla santanéwouko yonéntoubi psl santoulénko khalé bou nanguo diangue dianguallénko bou nangouwoul délolénko ay way dioureum c tous té khamléni lépou louy violance bokoul thi diné lislam

Allaba

Il ne faut jamais enchaîné un enfant la realite est ca khadim gueye et ses acolytes doivent demander pardon au peuple sénégalais et que l etat doit reformer les daraa avec plus de contrôle et d aide

Publier un commentaire