Sécurité : Le Général Jean-Baptiste Tine, Ministre de l’Intérieur sur le terrain à Thiès, Saly et Mbour

Sécurité : Le Général Jean-Baptiste Tine, Ministre de l’Intérieur sur le terrain à Thiès, Saly et Mbour

Récemment, le Général Jean-Baptiste Tine, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a initié une série de déplacements sur le terrain, visitant les villes de Thiès, Saly et Mbour. Ces visites s’inscrivent dans son engagement à renforcer la sécurité et à résoudre les problèmes de mobilité dans ces zones fortement touchées par l’augmentation démographique.

Sa première étape l’a conduit à Thiès, où il a été chaleureusement accueilli par le Directeur de la Sûreté publique (DSP) et ses collègues du Service régional de la sécurité publique (SRSP) ainsi que du Groupe opérationnel local. Sur place, le Général a pu constater personnellement l’importante densité du trafic automobile et des « jakartas », ces motos-taxis omniprésentes dans les rues sénégalaises.

La présence policière était également remarquable dans la « zone industrielle », où plusieurs jeunes délinquants ont été appréhendés, mettant en avant l’efficacité des forces de l’ordre malgré les contraintes d’espace et de moyens, comme souligné par le ministre lors de sa visite au commissariat central, rapporte Lesoleil.

Sa tournée s’est ensuite poursuivie à Saly et Mbour, où les défis de mobilité sont tout aussi préoccupants qu’à Thiès. Face à ces constats, le ministre s’est engagé à prendre des mesures concrètes pour améliorer la sécurité et la fluidité des déplacements dans ces régions.

Il a quitté les lieux tard dans la nuit, vers 2 heures du matin, déterminé à mettre en œuvre des solutions efficaces pour répondre aux besoins des populations locales.

2 COMMENTAIRES
  • Lamine Diop

    Il était tant que la police et la gendarmerie commencent à faire leurs devoirs.
    12 ans à traquer les opposants cela a créé des nids de criminalité organisée partout au Sénégal.

  • Ahmad

    Je souhaite que le nouveau ministre de l’intérieur reussise à rendre la police plus professionnelle et moins politisée.

Publiez un commentaire