PUBLICITÉ
Retrait de ses troupes au Burkina : La France réagit « Nous avons reçu formellement la dénonciation »
PUBLICITÉ

Retrait de ses troupes au Burkina : La France réagit « Nous avons reçu formellement la dénonciation »

Le ministère des Affaires étrangères a réagi à la demande de la junte du Burkina Faso, qui ne veut plus de forces armées françaises sur son sol. Et, c’est pour confirmer le départ de la France du pays des hommes intègres.

PUBLICITÉ

La France a reçu mardi 24 janvier la demande de la junte du Burkina Faso de retirer ses troupes déployées dans le pays et elle respectera le délai d’un mois exigé, a annoncé mercredi 25 janvier, une porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

« Nous avons reçu formellement la dénonciation, par le gouvernement burkinabè, de l’accord de 2018 relatif au statut des forces françaises présentes dans ce pays. Conformément aux termes de l’accord, la dénonciation prend effet un mois après la réception de la notification écrite. Nous respecterons les termes de cet accord en donnant suite à cette demande », a expliqué la porte-parole.

Environ 400 membres des forces spéciales françaises sont déployés au Burkina Faso afin d’aider les autorités locales à lutter contre une violente insurrection islamiste, qui s’est propagée à partir du Mali voisin en 2015.

#ArméeFrançaise #Burkina #Retrait

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ