Parcelles assainies: Une dame tabasse son mari en plein jour

Une femme qui tabasse son époux en plein jour, la scène s’est déroulée à l’Unité 15 des Parcelles Assainies. La victime est un cadre de l’Asecna qui n’a dû son salut qu’à l’intervention du voisinage. Mais il a été sérieusement malmené par son épouse. Son seul tort a été de n’avoir pas respecté son engagement de remettre à sa «douce moitié» la modique somme de 100 000 Cfa.

Selon les témoins de la scène, la dame revenait de l’école aux environs de 11 heures au moment où son mari s’apprêtait à rejoindre son lieu de travail. Très en colère, la dame après une brève explication avec son époux, a usé de la méthode forte en extirpant ce dernier de son véhicule pour le corriger. Le mari pris au collet, rapportent les témoins, a été trainé jusqu’au premier étage. «De quel droit tu te permets de quitter la maison sans me donner les 100.000FCfa que tu devais me remettre», lui aurait dit la dame furieuse. «Je ne donne pas d’argent à quelqu’un qui passe tout son temps à me faire la tête. Depuis une semaine, tu ne me parles pas. C’est à peine si tu me regardes et maintenant que tu as besoin de mon argent, tu m’en réclames», réplique le mari. A ces mots, elle bondit comme une fauve sur son époux. Selon nos informations, elle est coutumière de tels faits. Sans doute, le mari qui s’en est tiré avec de légères blessures va porter plainte contre elle auprès de «l’Association des maris battus».

L’As

7 COMMENTAIRES
  • bineta sané

    Alla hou akbar

  • Birahima

    ya niaka fouleu. manga dieuli seure Te odou

  • hams

    c pas un homme lui comment ta femme peux te barre vraiment quel honte ???

  • constance

    ça c est honteux,cette dame n aura jamais satisfaction sur ses enfants.

  • thiate

    li mome dou name.

  • dada

    soko donr lale lale you meti dou sania am fite

  • Adama

    nous somes dans kel pays fasséko aramalko gua oute bénen sinon gua dem djangu karate sinon délay raydeé ok pardon l amour defa fort

Publiez un commentaire