Nigeria: élections générales reportées en raison des attaques de Boko Haram

Nigeria: élections générales reportées  en raison des attaques de Boko Haram

Les élections présidentielle et parlementaire au Nigeria ont été reportées de six semaines, au 28 mars, a annoncé la commission électorale samedi soir, cédant à des demandes liées aux difficultés logistiques et craintes pour la sécurité en raison des attaques de Boko Haram.

«Il y a un certain nombre de questions qui sont cruciales pour les élections, comme la sécurité qui n’est pas sous le contrôle de la Commission électorale nationale indépendante (INEC)», a déclaré le président de l’INEC, Attahiru Jega, devant la presse à Abuja peu avant 23h00 locales (22h00 GMT), à sept jours de la date initiale du vote.

 

«Si la sécurité du personnel, des électeurs, des observateurs électoraux et du matériel électoral ne peut pas être garantie, la vie de jeunes hommes et femmes innocents ainsi que la perspective d’élections libres, justes et crédibles seraient grandement compromises», a-t-il affirmé, s’exprimant à l’issue de plusieurs rencontres à huis clos avec la classe politique, la société civile et les membres de l’organe électoral.

Par conséquent, la commission électorale a donné suite à une demande faite par le conseiller national à la sécurité du Nigeria, Sambo Dasuki, qui a sollicité un report des élections «de six semaines au moins»

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire