Annonces
» » » Me Ousmane Thiam avocat Abdou Khakim Mbacké Bao...

Me Ousmane Thiam avocat Abdou Khakim Mbacké Bao : « L’Etat est dans une logique de vengeance »

Abdou Khakim Mbacké Bao, L'Etat est dans une logique de vengeance, Me Ousmane Thiam

Les avocats de la défense sont actuellement devant la barre et défendent avec la plus dense énergie leurs clients aux arrêts pour des choses les liant au terrorisme.

Nous vous offrons ici, in extenso, la plaidoirie de l’avocat de l’accusé Abdou Hakim Mbacké Bao, qui n’est autre que le jeune avocat Me Ousmane Thiam

« Le procureur a demandé que mon client soit arrêté et emprisonné pour la perpétuité.

Monsieur le président, je considère, après avoir écouté le ministère public, qu’on ne nous a pas articulé les faits pour lesquels, mon client a été arrêté.

Monsieur le président, mon client n’est pas quelqu’un de doué, il a fait deux fois le bac et c’est quelqu’un qui travaillait à la sauvette, qui survenait difficilement aux besoins de sa famille.

Comme il survenait difficilement à ses besoins vitaux, des suites d’une proposition, comme tout bon père de famille, il a accepté de se rendre au Mali, pensant y trouver quelque chose qui lui permettrait de gagner sa vie et pouvoir subvenir aux besoins de sa famille : une action louable, tout le contraire de ce que prêtant le procureur.

On lui a poursuivit sous la base de la disposition de la loi de 2016, alors que la loi de 2016 a abrogé les 5 partis de la loi de 2007. Nous savons tous, en raison des principes que nous partageons, une loi ne peut pas rétroagir. Mais, comment peut-ton  comprendre qu’une personne soit jugée pour une loi qui n’est plus en vigueur. C’est pour quoi je pense qu’il n’y aucun fondement légal lié à cette accusation.

Le procureur dans toutes ses allégations ne fait que dire mon client est poursuivi pour association de malfaiteurs  ou a des liens avec des organisations terroristes en citant Aqmi ou daesh. Mais quand on accuse un personne d’une chose on doit être à mesure de prouver ses accusations. Mon client ne s’est rendu qu’au Mali pour le terrorisme.

On me parle d’association de malfaiteurs. On ne peut parler d’association de malfaiteurs quand il n’existe pas de personnes avec lesquelles on envisageait de faire du mal, tans qu’il n’existe pas d’entente.

On nous parle de Daesh, alors qu’il n’a jamais été au Nigéria, il ne connait pas non plus Matar Diokhané. La seule personne qu’il connait c’est Saliou Ndiaye.

On nous parle d’un réseau que Matar Diokhané a mis en place un réseau de djihadistes, mais qu’on me dise quel groupe, quel réseau est monté par Matar Diokhané.

On parle d’association de malfaiteurs quand il y’a entente. Mon client a été retenu de force au Mali, il a utilisé beaucoup de subterfuges pour rentrer et il est rentré seul au moment où le ministère public en fait un terroriste.

Mon client a été reproché de garder des otages mais je rappelle, qu’il a lui-même dit ici, qu’il le faisait sous la contrainte.

On doit me dire à quelle entreprise de malfaiteurs est liée mon client. De tels jugements permettent des acquittements disproportionnés…

Mon client n’a jamais posé un acte terroriste ! Il n’a jamais commis aucun acte terroriste. Quand il s’est rendu compte qu’il était dans un terrain miné, il a automatiquement voulu revenir au pays. Il l’a fait tout seul.

Mon client a été considéré ici comme un expert en armement, en explosif. Mais comment une personne qui n’a même pas eu son bac peut être un expert.

Oui, il a pris part à des séances de montages  d’explosifs, mais il a peut-être été forcé à  y prendre part au risque d’être tué.

On a dit ici, qu’il a participé à des pièges de véhicules, ou autres, mais quelle est la preuve des ces allégations. Il n’y a aucune preuve et on  demande qu’il soit emprisonné à la perpétuité.

Mon client n’est pas terroriste. Il était au Mali pour subvenir aux besoins de sa famille. En plus de ça, mon client n’a jamais connu un acte terroriste et il n’existe aucune preuve palpable contre lui.

On n’a dit ici qu’il est revenu du Mali avec 200 euros. Mais que peut-on faire de terroriste avec cette modique somme ?

Monsieur le juge on vous a donné des arguments très légers qui ne prouvent en rien que Monsieur Abdou Khakim MBacké Bao est un terroriste.

Je pense que ce document a été exagéré. Mon client c’est quelqu’un, à la limite, de timide. Le ministère public n’a jamais présenté ici une preuve palpable contre mon client.

Monsieur le juge, le ministère public n’a fait que dans les déductions, et dans les accusations gratuites sans preuves alors que dans ce cas de figure, la preuve est impérative.

Sur le plan pénal on ne peut pas considéré que mon client est un terroriste. Ainsi, Monsieur le juge, je vous demande d’acquitter mon client pour son arrestation liée à l’association aux malfaiteurs mais aussi contre le blanchiment d’argent afin qu’il puisse retrouver sa famille.

Si vous pensez, monsieur le juge, qu’aller aussi Mali pour chercher du travail est un péché, si vous pensez qu’être retenu de force est un délit, alors Monsieur le juge veuillez penser à la famille de ce Abdou Hakim Mbacké Bao, car il n’a commis aucun acte qui peut être considéré d’extraordinaire.

On veut bannir ces gens de la société. Mais chacun a droit de se faire sa vie. Mais l’Etat est dans une logique de se venger de ses gens. L’Etat voulant assouvir le désir de l’occident veut sacrifier ses innocents. »

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez nos applications mobiles et restez informé ! Téléchargez notre application Android Téléchargez notre application iPhone