Matam : Le Jakartaman détourne ses clientes et les viole dans la brousse

Il risque au minumunm 10 ans de prison pour viol, Vol, menaces de mort, mise en danger de la vie d’autrui. A. Diallo ce jeune Jakartaman conduisait ses clientes dans la forêt pour les violer avant de les dépouiller de leurs biens.

D’aprés le recit de l’Obs, en mars 2023, les éléments de la Brigade de Ourossogui ont reçu deux plaintes de F, Sy (40 ans) et F. Aïdara Agne (26 ans). Ces dames se disent victimes de vol, d’agression et de viol dans la forêt, sise entre Ourossogui et Matam.

La description de leur bourreau renvoie à Abdoulaye Diallo, un jeune conducteur de moto Jakarta. Suivant la version des victimes, le mis en cause les aurait conduites jusqu’à la forêt de Matam pour les violer avant de les dépouiller de leurs biens.

Son modus operandi reste simple: Tous les jours, Abdoulaye se rend au garage de Ourossogui avec sa moto à la recherche de proie. F. Aïdara Agne, qui se rendait à Matam, a eu la malchance de tomber sur le sieur Diallo qui, après marchandage, accepte de la conduire moyennant la somme de sept cent (700) FCFA . A peine sorti de Ourossogui. le chauffeur prend la déviation.

Abdoulaye Diallo justifie le choix de cet itinéraire par le fait qu’il n’a pas de Carte grise et qu’il ne voulait pas prendre le risque d’être verbalisé par les policiers. Arrivé au milieu de la forêt, le Jakartaman s’arrête sous prétexte d’avoir un besoin pressant d’uriner. A son retour, il invite la jeune fille à entretenir une relation sexuelle avec lui.

Face au refus de sa cliente, le conducteur qui tient coûte que coûte à satisfaire sa libido, lui profère des menaces de mort et commence à exercer des violences sur sa proie. Prise de peur et ne voyant personne pour venir à son secours, la jeune fille cède à la pression du Jakartaman. Après avoir assouvi ses envies, Diallo lui arrache sa sacoche qui contenait la somme de cinq mille (5 000) FCFA avant de l’abandonner dans la brousse. Il était 21H.

F. Sy a eu le même sort que F. Agne. La dame de 40 ans a eu la peur de sa vie quand elle s’est retrouvée toute seule au milieu de la brousse avec le mis en cause. Elle raconte que A. Diallo a exercé des violences inouïes sur elle, avant de la dépouiller de ses biens. Sans remord, il remonte sur sa moto pour vider les lieux et laisser sa victime toute seule dans la forêt. Devant les enquêteurs, A. Diallo a essayé, dans un premier temps, de contester les faits. Sous le feu des questions des enquêteurs, il finit par reconnaître ses crimes.

Pour se tirer d’affaire, le jeune homme évoque une maladie mentale. Seulement, il ressort de l’enquête que c’est un habitué des faits. E. Agne et F. Sy ne sont que deux victimes de plus sur sa longue liste.

Avec l’Obs.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire