BRVM-10 183,64 -0,43 BRVM-C 193,62 -0,22 Dernière mise à jour : Mardi, 18 septembre, 2018 - 22:45

BOA SN

4,08

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
Votre Horoscope du jour En ce moment à Dakar 26° partly-cloudy-night
Annonces

« Madické Niang et le Président Macky Sall complotaient contre Abdoulaye Wade »

Abdoulaye Wade, complotaient, madické niang, Président Macky Sall

L’affaire des lettres entre le Pape du Sopi Abdoulaye Wade et son ancien ministre de la justice défraie toujours la chronique. Selon le professeur de communication politique, Domingo Mané, l’ancien président, un fin politicien a eu écho d’un complot qui se trame contre lui entre son lieutenant Madiké Niang  et le président Macky Sall. Et  pour couper court à ces tractations, cette lettre a été écrite.

« Je soupçonne  un coup de poker du Président Abdoulaye Wade. L’ancien chef d’Etat a eu vent que Madické Niang était en contact avec le Président Macky Sall.  Il y a également d’autres libéraux plus ou moins proches de Karim qui sont aujourd’hui dans le camp du pouvoir et qui participent à ce travail de sape« , a révélé le journaliste .

Sur ce, Domingo Mané d’expliquer que pour « couper court à ce complot contre la candidature de Karim Wade au profit d’un plan B, Abdoulaye Wade, en fin stratège, a choisi ce mode de communication pour accentuer la stratégie de victimisation dans le but d’avoir l’opinion de son côté dans la lutte à mort contre son ancien Premier ministre« .

Dans le même sens,  il soutient que l’ancien président a attaqué sciemment Madiké Niang . « Il s’est, délibérément, attaqué à un symbole de loyauté et de fidélité du Parti Démocratique sénégalais (PDS), en l’occurrence Me Madické Niang. Et cela se comprend dans un contexte de saignée, avec le départ de la plupart de ses lieutenants« .

Poursuivant l’ancien rédacteur en chef précise qu’en s’attaquant à ce symbole, Me Wade a surfé sur la vague émotive pour créer les conditions d’une résonance au sein de la population. « Sa sortie médiatique fonctionne aussi comme alerte en direction de ceux qui sont restés au sein du Pds et seraient tentés de faire le saut qualitatif dans les prairies marron-beige« .
Avec ce coup de maître, dit-il, Wade a mis le parti au cœur de l’actualité politique. « Les médias ne parlent que de cette affaire au détriment du travail de parrainage qui se fait sur le terrain« .

Revenant sur les  conséquence de cette lettre sur  la candidature de Karim  Wade, le professeur declare que le parti démocratique sénégalais (PDS) sait bien que les carottes sont cuites pour la candidature de Karim Wade. « Aujourd’hui, les libéraux ont choisi la posture de faiseur de roi. Autrement dit, ils vont au parrainage avec la candidature de Karim Wade pour voir ce qu’il pèse. En même temps, cela va permettre aux Karimistes  de régler la question de la légitimité  au sein du parti  en face des légitimistes ».

D’apres lui , si le parti parvient à obtenir un million de signatures, comme les libéraux le disent,  lors du parrainage, Karim va gagner définitivement le combat de la légitimité au sein du parti.  Donc, le combat est double, au-delà du bras de fer avec le Président sortant.

Annonces
Annonces

6 commentaires

  • Sidi
    14 septembre 2018 11 h 07 min

    Je viens de lire un article écrit par un journaliste.merci monsieur Mane

  • Dia Souleymane
    14 septembre 2018 12 h 10 min

    Où est le peuple dans tout ce cinema.

  • Anonyme
    14 septembre 2018 12 h 15 min

    Des mensonges. Qui connaît Madické sait qu’il ne complotera jamais contre Wade ou son fils. Il est un vrai croyant et un gorr.

  • Ibrahima Fall
    14 septembre 2018 13 h 19 min

    Mané vous n etes pas plus intelligent que les senegalais et ce que vs dites est faux pour qui connait madicke juré devant serigne saliou et vous racontez des balivernes ce commentaires est out et quand méme avant de parler il vous faut se poser la question et de quelle type de personne surtout madicke qui a juré de touba et serigne saliou ce derniee ne comploera jamais va chercher autre chose

  • Khalil Cisse Cisse
    14 septembre 2018 15 h 06 min

    WAKHLÉN LOULÉN WOOR

  • Bamoy
    14 septembre 2018 15 h 24 min

    Une simple vue d’esprit, une allégation qui n’a d’existence que dans cervelle.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *