L’unité peine à prendre forme à la Cojer. Grand Yoff menace le Macky. Points sur l’actu de ce mercredi sur Senego

L’unité peine à prendre forme à la Cojer. Grand Yoff menace le Macky. Points sur l’actu de ce mercredi sur Senego

L’unité peine à prendre forme à la Cojer. Pas de poignées de mains entre responsables, bisbilles entre jeunes…insultes à la bouche,  Marième Babou interdite de présidium, des muscles bandés etc. Voilà, entre autres images immortalisées, lors de la conférence de presse mardi de la Cojer. En lieu et place d’une rencontre d’unité, « pour la remobilisation des troupes »,  on a eu droit finalement à un rassemblement de responsables dans la permanence de l’Apr sans l’union des cœurs…

Malgré tout, le ministre de la Jeunesse Mame Mbaye Niang et la coordonnatrice nationale de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer), Thérèse Faye,  ont présidé la conférence de presse. Même si Marième Babou, responsable Cojer Thiès, proche de Mame Mbaye, dit-on, et qui conteste le leadership de Thérèse Faye, voulait en vain s’installer au présidum et s’adresser à la presse. Même si les proches de Thérèse Faye ont été très agités face Mme Babou.

Pour Thérèse Faye, « les jeunes de la Cojer scellent l’alliance, promettent l’unité, exhortent les responsables à intensifier la massification et décident d’une tournée de mobilisation en direction des Législatives ». 

Bref, dans les différents camps, on a tenté de faire taire les querelles pour se conformer  à la décision du président Macky Sall…Qui a appelé à plus de tolérance et d’ouverture

Grand Yoff menace le Macky. La marche des femmes de Grand Yoff a aussi polarisé mardi l’attention. Les partisans du maire de Dakar, Khalifa Sall, mettent ainsi le turbo pour exiger sa libération illico presto, d’ici à demain jeudi. Sinon, promettent-elles de s’immoler par le feu, à l’instar des femmes de Nder qui, en 1819 s’enfermèrent et se suicidèrent dans une case  en boule de feu pour ne pas tomber dans les bras de l’ennemi, les esclavagistes maures.

« Il y a énormément de morts dans ce pays. Le sang coule de partout et cela doit s’arrêter. Si Macky Sall veut aggraver cette catastrophe, il n’a qu’a maintenir Khalifa Sall en prison le jeudi prochain. Nous sommes prêtes à y laisser notre vie afin qu’il soit libre », menace Mme le député, Aminata Diallo, par ailleurs chef de cabinet du maire de Dakar.

In fine, à Grand Yoff, il n’y aura pas d’élection sans la libération de Khalifa Sall.

4 COMMENTAIRES
  • babacar fall

    c’est normal

  • deug

    Et pourquoi ce babou la

  • safietou NGOM

    Il fo mourrir vous irez en enfer car le suicide conduit a lenfer du nimporte quoi.mourrir pour un voleur kel peche…thiey senegal nonou nge kon boyguee

Publiez un commentaire