L’or bleu manque à Touba et Mermoz

«L’eau n’est pas nécessaire à la vie, l’eau est la vie», dit Saint-Exupéry. Autrement dit, l’eau est un élément magique, elle est présente partout. On l’appelle aujourd’hui «l’or bleu». Pourtant, si on en croit la Rfm, tous ces biens faits de l’eau ne sont plus profitables aux populations de Same Diakhaté dans la commune de Touba et Mermoz à Dakar. Elles qui, trois mois durant, sont à la recherche de ce liquide précieux disparu dans les ménages. Aujourd’hui, elles sollicitent l’aide des autorités centrales pour que l’eau revienne à la normale. En attendant, le ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye, a annoncé le lancement imminent «d’un plan d’action d’urgence pour la réalisation de 14 forages».

2 COMMENTAIRES
  • kupukala

    Faut faire des prières, non?

  • Lebaolbaol

    L’eau n’a jamais ete bleue nulle part….apprenez à titrer c’est la moindre des choses.

Publiez un commentaire