PUBLICITÉ

Licences de pêches : Les propositions du syndicat autonome des pêcheurs

Le syndicat national et autonome des pêcheurs a proposé la dissolution de la commission d’attribution des licences de pêche et une fixation de manière claire les montants des pénalités. Une manière de remédier à la crise qui secoue le secteur à Guet-Ndar (Saint-Louis).

C’est une affaire qui n’est pas près de son épilogue. Le différend entre pécheurs de Saint-Louis et la commission d’attribution des licences de pêches. Et le Syndicat syndicat national et autonome des pêcheurs a son mot à dire pour tenter de remettre les pendules à l’heure. « Il faut que la structure qui est en train de gérer ces licences de pêche et qui les gère manière opaque soit dessaisie de la gestion de ces licences. Que l’autorité reprenne ces licences parce que c’est le fruit d’une coopération ente deux pays. Ce n’est la propriété de qui que ce soit. Qu’on les mette sur la table ! Qu’on les gère de manière transparente, démocratique, inclusive  et participative« , a notamment déclaré sur Rfm le secrétaire général du Syndicat indiquant que c’est ce qui va rassurer tout le monde. Moustapha Dieng

Montants des pénalités 

Les montants des pénalités doivent être fixés et annoncés à l’avance, selon Moustapha Dieng. Une manière de lever l’équivoque sur l’amende à payer pour toute pirogue qui prendra telle espèce. « On ne peut pas aller à un jeu dont on ne connait pas les règles au départ« , a-t-il fait savoir.

Licences de pêche

Les pécheurs de Guet-Ndar réclament quatre licences de pêche. Ils devaient recevoir lesdites licences depuis janvier. A noter que les licences ont été autorisées par le gouvernement mauritanien sous condition que les amendes de l’année dernière (2019) concernant la pêche non-autorisée soient payées.

Licences Pêche
Annonces

Un commentaire

Xalasse

Qui doit payer ces amendes: les pêcheurs concernés ou l’Etat du Sénégal?

Publier un commentaire