Le Sels menace, l’Etat fait la sourde oreille

Selon Sudfm, un ultimatum d’un mois pour « matérialiser  » les accords signés avec les organisations syndicales a été lancé par le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels).

Annonces

D’après le secrétaire général départemental de Tivaouane,  Matabara Seck,  « la section Sels de Tivaouane se dit en phase avec le bureau exécutif national qui menace de déposer un préavis de grève si toutefois le gouvernement tarde à respecter ses engagements dans la mise en œuvre des accords signés »

Et de faire savoir : « Il y a une certaine lenteur. Pour les recommandations, le Sels exige le strict respect des accords à partir de la fin du mois d’octobre 2018. »

Annonces

Publier un commentaire