Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Le PDS exige des informations sur le fichier général des électeurs et l’expiration massive des cartes d’électeurs

Décidément le Pds ne veut rien laissé au hasard. Le parti de Me Wade exerce son droit d’opposant jusqu’au bout. Il vient de mettre en demeure le ministre de l’Intérieur pour qu’ils édifient les populations sur la fin de validité sur les cartes d’électeurs dont une bonne partie expire cette année ( les premières cartes ont été faites en 2005). Il exige aussi de Abdoulaye Daouda Diall de lui envoyer le fichier général des électeurs.

Ouma Sarr a envoyé une première requête pour demander au ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo de lui communiquer le Fichier Général des Electeurs.  Pour cela, ils convoquent l’article L 48 qui donne un droit de regard et de contrôle sur la tenue du fichier aux partis politiques légalement constitués. «Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) vient, par la présente requête, vous demander d’engager vos services compétents à tenir à sa disposition le fichier Général des électeurs aussi bien en support magnétique qu’en format papier pour lui permettre d’exercer les droits de regard et de contrôle qui lui sont reconnus sur la tenue du Fichier».

La seconde correspondance adressée toujours au premier flic du Sénégal a pour objet : «requête tendant à la prise en compte de l’expiration  massive des cartes d’électeur en 2016». En effet se fondant sur l’article L 53, le Pds demande aux services du ministère de l’Intérieur de prendre les mesures idoines «aux fins d’application de l’article cité en référence  notamment en ses alinéas 1, 3, 5 et 8 relatifs à la prise en charge, à la durée de validité et au renouvellement de la carte d’électeur». Et de poursuivre toujours dans leur lettre : « En effet des milliers de cartes d’électeur  expirant en 2016, il est du devoir du département en charge des élections de prendre les dispositions requises pour édifier les électeurs relativement aux décisions prises par l’Etat pour faire face à cette situation.

Pour finir Oumar Sarr exige des autorités de prendre les dispositions adéquates permettant à tous ces citoyens, qui ignorent la loi, de ne pas être déchus, à leur insu et involontairement, de leur droit et de leur devoir de voter faute de cartes d’électeur en cours de validité (4.716.822 inscrits en 2006 avec l’opération de couplage CNI/CE).

 

Jotay.net

0 Whatsapp
Annonces
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    14:21 - 09/08/2020

    3e mandat, Médina Baye en deuil, covidés à domicile, entre autres point de l’actu saillante

    Whatsapp
    14:03 - 09/08/2020

    Hausse forfaits illimix: L’Asutic demande un boycott des services de Orange Sénégal

    Whatsapp
    13:50 - 09/08/2020

    Journée nationale de l’arbre : Macky Sall célèbre le Boabab à Diamnadio

    Whatsapp
    12:56 - 09/08/2020

    Mairie Saint-Louis – Mary Teuw Niane promet d’être meilleur maire que Mansour Faye

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp