La Banque mondiale à travers la Sfi, finance le prolongement de l’autoroute à péage

La Banque mondiale à travers la Sfi, finance le prolongement de l’autoroute à péage

La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale et le groupe EIFFAGE, ont annoncé, mardi, la signature du financement de l’extension de l’autoroute à péage de Dakar.

Dans un communiqué transmis à l’Agence de presse sénégalaise, les deux structures soulignent que le prolongement de 17 kilomètres de l’autoroute existante ‘’constitue un maillon essentiel dans le développement du réseau autoroutier du Sénégal’’.

Il offrira  »un accès direct et rapide au futur aéroport international de Dakar – infrastructure clé pour la sous-région, une connexion autoroutière de qualité reliant Dakar et les zones touristiques de la Petite Côte et fluidifiant la desserte de la région de Thiès, la deuxième ville du Sénégal’’.

Le communiqué rappelle que l’autoroute de Dakar-Diamniadio, entrée en exploitation le 1er aout 2013 et opérée par SENAC S.A., la société concessionnaire, filiale à 100% d’EIFFAGE S.A. ‘’est un projet phare tant au plan national que régional’’.

Présentée comme le ‘’premier projet de partenariat public-privé’’ dans le secteur routier au Sénégal, cette autoroute de 25 km ‘’a permis de faciliter les déplacements quotidiens de plusieurs dizaines de milliers de personnes’’.

Elle a amélioré aussi ‘’de manière significative la mobilité urbaine dans l’agglomération urbaine de Dakar et (favorisé) ainsi la croissance économique en permettant le développement de nouvelles zones d’activités tout au long de son tracé’’.

IFC a joué un rôle d’Arrangeur et de Coordinateur Global du financement privé de ce nouveau projet de référence, dont le coût est estimé à près de 130 millions d’euros.

Le communiqué rappelle que ce partenariat public-privé ‘’porte sur une concession de 25 ans, attribuée à SENAC S.A., pour construire, financer, exploiter et maintenir une autoroute à péage reliant Diamniadio (desserte actuelle de l’autoroute existante) au nouvel aéroport international de Dakar, en cours de construction’’.

Dans le document, Bertrand de la Borde, Responsable du secteur des infrastructures en Afrique pour IFC, a déclaré que ce nouvel accord ‘’confirme le potentiel de collaboration des gouvernements avec les opérateurs du secteur privé et les institutions de développement pour la réalisation de projets infrastructure indispensables à la croissance économique de l’Afrique’’.

Le texte précise que suite à cette nouvelle opération, ‘’la participation d’IFC pour son propre compte au financement de SENAC s’élève désormais à 26 millions d’euros sous forme de prêts senior et subordonné à long terme, aux côtés de financements additionnels pour un montant d’environ 50 millions d’euros apportés par la Banque Ouest-Africaine de Développement, la Banque Africaine de Développement et la CBAO, l’une des principales banques commerciales sénégalaises’’.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire