Annonces
» » » » Ismaila Sarr dans le Top 10 des joyaux qui auront...

Ismaila Sarr dans le Top 10 des joyaux qui auront 20 ans en 2018

Plus ou moins connus ou reconnus du grand public, défenseurs, milieux ou attaquants, ils possèdent un point commun : 2018 sera l’année de leur vingt ans. Voici le top 10 des talents de la génération 1998 dans lequel figure Ismaila Sarr.

1. Kylian Mbappé (Paris-SG/France)

Que reste-t-il à dire sur la révélation de l’année écoulée ? Meilleur buteur français en 2017 (33 réalisations), septième au classement du Ballon d’Or France Football, demi-finaliste de la Ligue des champions avec Monaco en marquant six fois lors de la phase à élimination directe, recruté par le PSG contre 180 millions d’euros… Ces douze derniers mois ont été ultra-intensifs pour un gamin sur qui la pression semble glisser. Vivement la suite !

2. Christian Pulisic (Borussia Dortmund/États-Unis)

Aucun joueur étranger n’était autant joué en Bundesliga à son âge. En plus d’être devenu à dix-neuf ans une pièce maîtresse du jeu offensif du Borussia Dortmund, Christian Pulisic porte tous les espoirs du peuple US sur ses épaules. Deviendra-t-il le premier Américain à se faire une place dans le gotha du soccer ? Ses démarrages foudroyants, sa technique soyeuse, sa vista et son sens du collectif parlent pour lui…

3. Dayot Upamecano (RB Leipzig/France)

Parti de Valenciennes il y a deux ans et demi, le défenseur central né à Évreux a retrouvé avec bonheur le foot français à l’automne dernier. Ses prestations éclatantes face à l’AS Monaco en Ligue des champions ont rappelé que Dayot Upamecano était bel et bien un des plus grands espoirs bleu-blanc-rouge à son poste. S’imposer dans un des meilleurs clubs allemands du moment n’était pas chose aisée, mais la capacité du champion d’Europe U17 en 2015 à se montrer aussi efficace dans les duels que dans les relances ont fait de lui un incontournable.

4. Manuel Locatelli (AC Milan/Italie)

Difficile de faire plus marquant qu’un but magnifique face à la Juventus pour s’introduire parmi les talents les plus brillants de la prochaine décennie. Mais au-delà de ce fait d’armes la saison passée, Manuel Locatelli a montré sur le terrain de solides attributs : combativité, couverture de terrain, qualité de passes… Le Rossonero a le profil d’un milieu de terrain très complet… et complémentaire d’un Marco Verratti. L’avenir du foot italien n’est peut-être pas si morose, après tout.

5. Carles Alena (FC Barcelone/Espagne)

Si la concurrence dans l’entrejeu retarde son éclosion avec l’équipe première, le milieu de terrain arrivé au club à huit ans possède tout l’attirail pour se faire une place à terme. Adoubé par l’entraîneur du Barça B, Gerard, qui vante notamment sa capacité à répondre présent dans les moments chauds, Carles Alena et son pied gauche de velours attendent sagement leur chance. Elle devrait vite arriver si sa discipline défensive se met au niveau de sa clairvoyance offensive.

6. Achraf Hakimi (Real Madrid/Maroc)

À sa place, beaucoup auraient paniqué, perdu pied. Mais Achraf Hakimi a répondu présent lorsque Zinédine Zidane l’a sorti de son chapeau face au soucis physiques de Daniel Carvajal au cœur de l’automne. Si tout n’a pas été rose pour le latéral droit marocain, ses premiers pas au sein de la Maison Blanche lui ont permis d’incarner une alternative crédible. Au sein d’un effectif aussi dense, ce n’est pas le plus mince des exploits.

7. Panagiotis Retsos (Bayer Leverkusen/Grèce)

Devenu l’été dernier le joueur grec le plus cher de l’histoire (22 millions d’euros) après ses premiers pas solides avec l’Olympiakos, le très polyvalent défenseur a tout en magasin : une présence dissuasive dans les airs, une puissance appréciable dans les duels, et une relance remarquable pour un joueur de son âge. Sa capacité à évoluer dans l’axe (son poste privilégié) comme à gauche ou à droite lui permet d’afficher déjà dix titularisations en treize apparitions en Bundesliga avec Leverkusen.

8. Martin Ödegaard (Heerenveen/Norvège)

Le temps du buzz est passé, celui de la digestion aussi. Prêté par le Real Madrid à Heerenveen depuis un an, Martin Ödegaard s’affirme dans l’ombre aux Pays-Bas. Si sa finesse technique était déjà connue de tous, le milieu de terrain norvégien affiche une palette de plus en plus complète sur son côté droit. Les chiffres ne parlent pas encore pour lui (un but et une passe décisive en Eredivisie cette saison), au contraire des différences qu’il crée constamment balle au pied.

9. Douglas Luiz (Gérone/Brésil)

Son transferts test passé quasi-inaperçu au milieu des noms plus ronflants tels que Kyle Walker, Bernardo Silva, Benjamin Mendy ou Ederson. Mais Douglas Luiz a lui aussi rejoint Manchester City pour une coquette somme l’été dernier (12 millions d’euros en provenance de Vasco da Gama). Immédiatement prêté à Girone, en Liga, le milieu de terrain a affiché quelques promesses techniques, tout en confirmant certaines lacunes tactiques. À surveiller de près.

10. Ismaïla Sarr (Rennes/Sénégal)

Sa blessure fin septembre l’a éloigné des radars, mais le feu follet sénégalais avait jusque-là réalisé des débuts fracassants en Ligue 1, avec Metz puis Rennes (six buts et sept passes décisives en trente-huit matches depuis ses débuts). Le gamin a du feu dans les jambes, mais pas que. Dans la zone de vérité, il sait faire les choix justes, qualité rare pour un attaquant de son âge.

Avec France Foot

Annonces

Un commentaire

  • Amadou Diallo
    2 janvier 2018 21 h 10 min

    Une salop pareille dey yakhseneliguey

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL