Interdiction de marche: Noo Lank met en garde le Préfet de Guédiawaye

Après l’interdiction de la marche initialement prévue ce vendredi 27  décembre, les membres du Collectif Noo Lank mettent en garde le Préfet de la ville de Guédiawaye. Ce, dans le cadre de leur manifestation encore prévue la semaine prochaine sur les mêmes lieux. 

Les responsables du Collectfif Noo Lank ont réfuté – aujourd’hui les arguments du Préfet de la ville de Guédiawaye selon lesquels ils n’avaient pas déclaré leur manifestation dans les délais requis. Selon la Rfm, Aliou Sané et Cie mettent l’autorité “en garde contre toute manœuvre pour empêcher la tenue de la manifestation la semaine prochaine“.

Une autre lettre sur la table du Préfet

Ils soutiennent qu’ils vont se conformer à cette décision d’interdiction. A noter qu’ils vont introduire dès aujourd’hui – vendredi – une nouvelle lettre de déclaration pour le vendredi prochain.

Noo Lank

Après le sit-in interdit à la place de l’indépendance la semaine dernière, le Collectif Noo Lank entendait déposer ses baluchons à Guédiawaye ce vendredi 27 décembre en vain. Soucieux d’aller jusqu’au bout du combat, la trentaine d’organisations veut remettre ça la semaine prochaine. Ce, dénoncer la hausse du prix de l’électricité au Sénégal et la détention d’un des leurs, Guy Marius Sagna.

 

Annonces

Un commentaire

  • Cheickh Diagne

    Même si la marche est consacré par la Constitution,toute manifestation dommageable pour la société doit être systématiquement interdite. Surtout si cette plateforme a des dirigeants comme Dianté, Zoumanou, connu comme syndicalistes fossoyeurs de l’école sénégalaise.

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
VIDÉOS