PUBLICITÉ
Gouvernance globale : « Que l’Afrique fasse entendre sa voix » (Bertrand Badie)
PUBLICITÉ

Gouvernance globale : « Que l’Afrique fasse entendre sa voix » (Bertrand Badie)

Bertrand Badie, universitaire et politiste français spécialiste des relations internationales, a animé mardi une conférence à Dakar. La compréhension du monde dans une Afrique plus exigeante a articulé son intervention.

PUBLICITÉ

Pour ce Professeur émérite à l’Institut d’études politiques de Paris, il faut d’abord comprendre que le monde n’est plus ce qui avait inspiré le droit international.

« Le monde est un monde globalisé. c’est un monde dans lequel le social court beaucoup plus vite que le politique. Donc il faut revoir l’art diplomatique, l’analyse des relations internationales ».

L’humanité étant menacée par des insécurités, face à ces risques alimentaire, sanitaire, climatique etc., l’enseignant-chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales, apporte une réponse globale et non une concurrence entre les Etats.

Selon lui, « la colonisation a montré que la puissance n’est plus cet instrument de gouvernement des hommes, la puissance est capable d’être destructrice, capable d’être prédatrice, mais pas capable de résoudre, donc cette résolution implique une gouvernance mondiale, une gouvernance globale ».

Et à ce niveau, poursuit-il, il faut que l’Afrique fasse entendre sa voix dans l’invention de cette gouvernance globale. Que l’Afrique énumère ses besoins, qu’elle sache exiger en fixant de grands objectifs mondiaux…

#Afrique #BertrandBadie

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ