Téléchargez l'appli SENEGO
Foncier : Adama Faye, le beauf de Macky, accapare un terrain d’autrui et le mute en titre foncier

Foncier : Adama Faye, le beauf de Macky, accapare un terrain d’autrui et le mute en titre foncier

Adama Faye occupe, depuis plusieurs années, le terrain d’autrui et refuse d’en dégager, malgré les sommations par voie d’huissier qui lui ont été faites et malgré même une condamnation judiciaire. La justice, le frère de l’épouse du président de la République n’en a que faire !

Et cela, ça donne tous les droits. Le terrain en question, d’une superficie de 4667 mètres carrés, situé au Sud-Est du terme Nord, fait partie du Titre Foncier 13.328/GRD (ex-6.274) reporté au livre foncier de Ngor-Almadies sous le N° 261/NGA, rapporte le Témoin.

Pris dans son intégralité, ce TF N° 261/NGA a plusieurs propriétaires, dont principalement, M. Yvan François Goffart et Mme Michèle Marguerite Charlotte Jourdan. La partie qu’Adama Faye occupe est immatriculée au nom de la Société civile immobilière (SCI) IRDS.

Elle se trouve hors du mur de l’Aéroport de Dakar, tandis que tout le reste du terrain est à l’intérieur de celui-ci. Hélas, pour le malheur de la SCI IRDS, son terrain jouxte un autre d’une superficie de 4833 mètres carrés inscrit au livre foncier de Ngor Almadies sous le N° 5334/NGA et qui appartient à…la Compagnie des Infrastructures Africaines (CIA mais pas la police fédérale américaine !) SA dont le siège social est à la Cité Marine 2 à Khar Yallah.

Un terrain cédé par voie de bail à Adama Faye qui l’a transformé en titre foncier en mode fast-track au nom de la société CIA qui lui appartient. Ce terrain de presque 5000 m2, d’une valeur marchande d’un milliard et demi, lui aurait été gracieusement «offert» par l’Etat du Sénégal par voie de bail, qu’il a transformé en titre foncier.

Mais il semble que cela ne suffit pas à son appétit, puisqu’il se permet d’empiéter impunément sur les terrains de ses voisins.

Alors que lui ont été présentées toutes les preuves d’occupation de terrain d’autrui, et malgré une ordonnance d’expulsion prise par le juge des référés, la Dscos ne s’empresse pas de faire libérer un terrain qui se trouve à moins de 500 mètres de ses locaux. C’est à se demander si le fait qu’un parent de la Première dame du Sénégal soit concerné n’explique pas cette situation.

3
Annonces
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires