FATICK : Le Pr de la CEDA décède d’un malaise lors de la finale de la CAN…

FATICK : Le Pr de la CEDA décède d’un malaise lors de la finale de la CAN…

Le président de la Commission électorale départementale autonome (CEDA) de Fatick, Ibrahima Cissé, est décédé ce vendredi à l’âge de 81 ans. Une mort intervenue des suites d’un malaise, selon l’APS qui l’a appris de sa famille, samedi.

« Il a succombé à son malaise…« 

M. Cissé est décédé vendredi à Fatick des suites d’un malaise survenu à la mi-temps de la finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations opposant le Sénégal à l’Algérie, a expliqué l’un des fils du défunt à l’issue de son inhumation. « Mon père, a suivi la première mi-temps du match dans sa chambre. A la mi-temps du match, il est sorti de sa chambre pour s’asseoir au salon où quelques temps après, il s’est plaint de douleur à l’abdomen, avant de ressentir des difficultés respiratoires et ensuite de perdre la conscience« , a-t-il expliqué.

Il a précisé qu’il a succombé à son malaise, peu après son arrivée à l’hôpital. « Dans la panique, j’ai senti qu’il ne respirait plus, j’ai dû faire appel à un taxi pour le transporter à l’hôpital régional de Fatick, où quelques minutes après le médecin en place nous a signalé qu’il est décédé finalement« , a-t-il raconté.

Aucune maladie cardiaque…

Le défunt était jusque-là à la tête de la CEDA de Fatick, poste qu’il occupe depuis plusieurs années. Enseignant de formation, il a tour à tour servi dans les régions de Fatick, Ziguinchor, Diourbel et Kaolack, où il terminé sa carrière en tant qu’inspecteur de l’éducation au début des années 2000, a confié à l’APS, Babacar Cissé, jeune frère du défunt président de la CEDA. « On ne lui connaissait pas de maladie cardiaque, la seule maladie qu’on lui connaissait était un problème d’arthrose« , a ajouté M. Cissé, louant « sa grande générosité et son sens de la responsabilité« .

Une foule immense de parents, de proches, de voisins et de collègues a tenu à l’accompagner jusqu’ à sa dernière demeure au cimetière musulman de Ndouck, où il a été enterré samedi.

16 COMMENTAIRES
  • Ahmet SARR

    Un grand monsieur s’en est allé. Je l’ai connu et pratiqué lors des élections. Franc et impartial dans ses prises de décisions. Mais aussi généreux et protecteur. Puisse Firdawsi l’accueillir parmi les élus de Dieu.

  • Abdou

    Amine

  • Jeanne Marie Diouf

    Que son âme repose en paix et que le Dieu de miséricorde l accueille dans son paradis céleste

  • Goor Fitt

    Paix à son âme que le tout puissant l accueil dans le paradis
    Mais ou est le lien avec le match

  • manga

    Paix à son âme !

  • dioug

    Un fidèle patriote kalla lui accueil dans son paradis celeste

  • Oumar

    Paix à son âme 

  • Ablaye Dieng

    Rip

  • Doudou Sambe

    Paix a son âme

  • Mbaye

    Paix à son âme

  • Alioune Badara Savane

    Paix a son âme.

  • mamadou matar samb

    Yalla nako yalla yerem coubakh ame yii dé

  • Mbacké

    Paix à son âme un grand educateur instituteur ensuite inspecteur non seulement il est un grand frère mais aussi un conseiller car il a fait une partie de sa formation d’inspecteur de l’enseignement à Pont Thiès alors que j’y étais comme élève maître.J’adresse mes condoléances à Babacar et à tous les enfants

  • bineta

    Paix à son âme

  • Cheikh T. NIANG

    Qu’Allah ait son âme, un grand serviteur de l’administration s’en est allé discrètement. Un grand manager, généreux, courtois, altruiste et dynamique il portait bien son âge. Parmi ses qualités on peut retenir sa capacité d’écoute, sa franchise mais aussi sa fermeté. RIP

  • Dagmar

    Mes condoléances à tout la famille.

Publiez un commentaire