Et si la traite inter-africaine était beaucoup plus grave que les autres Traites négrières ?
PUBLICITÉ

Et si la traite inter-africaine était beaucoup plus grave que les autres Traites négrières ?

Les traites négrières, également appelées traite des Nègres ou traite des Noirs, sont des commerces d’esclaves dont ont été victimes, par millions, les populations de l’Afrique de l’ouest, Afrique centrale et l’Afrique australe durant plusieurs siècles.

L’esclavage est le plus grand crime commis  sur  l’humanité. L’esclavage se pratiquait au sein de toutes les sociétés humaines qui composent le monde actuellement mais celle qui en a bavé plus, est la société noire ou la couleur  noire. Pourquoi ?

Avant l’arrivée des religions, l’esclavage existait déjà, c’était une question de domination lors des conflits de territoires, des pillages à l’état sauvage où la loi du plus fort faisait sa loi etc…

Petit à petit, le monde se réveille, la prise de conscience évolue aussi, ceux qui dominaient, se rendent compte qu’ils peuvent aussi vite se retrouver à la place de ceux qu’ils maltraitent ou dominent en perdant une guerre, un conflit de territoire ou même lors d’une rixe avec son voisin tout bêtement.

L’arrivée des religions comme le christianisme et l’islam ont poussé les sociétés blanches occidentales  et les arabes à mettre fin à l’esclavage  entre eux c’est-à-dire l’asservissement d’un blanc par un autre, idem d’un arabe sur un autre donc il fallait trouver d’autres moyens pour assurer la main d’œuvre gratuite pour le développement économique et industrielle à moindre coût.

C’est là ou l’instrumentalisation des religions prend toutes ces formes, le christianisme arrive en Afrique vers le 1èr siècle après J. Christ et l’islam au 6 où 7ème siècle après J. christ. Aucune de ces religions n’interdit formellement l’esclavage. L’islam régit «organise» par des lois les pratiques de l’esclavage.  Voilà pourquoi  les arabo-musulmans peuvent toujours défendre que l’islam donne plus de droits par rapport aux autres religions aux  esclaves.

C’est de là aussi est parti les manipulations religieuses les unes contre les autres au détriment même de la «vérité divine» qui même si elle favorise  les victimes selon les clergés religieux, de même qu’il faut reconnaître cela reste inconnue ou inaccessible de nos jours aux croyants et n’en parlons pas du grand public.

Les études sur les traites négrières  sont souvent orientées par les arabo-musulmans contre les judéo-chrétiens, elles cachent la vérité sur l’esclavage arabo-musulman sur les noirs et l’esclavage inter-africain qui ont fait d’énormes ravages dont les vestiges, les séquelles de cette horreur restent très vivaces de nos jours.

Des indignations sélectives sont érigées en mode de chants  cantiques dès qu’on parle de la traite atlantique pour manipuler les consciences qui montrent grossièrement que tous les noirs sont susceptibles d’être victimes seulement  de la traite négrière organisée par  les blancs mettant de côté la traite des arabes et les noirs.

Pourtant les puissances  occidentales qu’on montre du doigt à n’importe quelle occasion  respectent mieux les traités et conventions interdisant toute forme de mauvais traitement des humains, les Etats occidentaux chassent, traquent les bourreaux récalcitrants  sur tous les fronts pendant que les Etats arabes, musulmans et africains peinent à reconnaître ce crime  ravageur surtout ils continuent à vouloir massacré ceux qui dénoncent cette barbarie inhumaine.

Certains africains se bombent le torse d’être fier d’avoir des arrières parents ou parents voir même s’ils ne sont pas la continuité eux-mêmes au jour d’aujourd’hui  les complices piliers de la traite négrière sur des noirs.

Conclusion sur La traite inter-africaine

C’est la plus ancienne et la plus obscure, car la moins documentée, des trois traites. Elle remonte au moins au XIème  siècle, a été stimulée par les deux autres, mais n’est devenue dominante qu’au XIXème siècle.

La part de la traite intra-africaine dans l’ensemble de la traite a fortement progressé au XIXème siècle, selon le sociologue Peter Manning. Avant 1850, seulement un tiers des captifs africains restaient sur place. Puis entre 1850 et 1880, leur nombre devint supérieur à ceux des traites occidentales et orientales. Après 1880, les interdictions de traite transatlantique commencent à rendre leurs effets et la quasi-totalité des captifs restèrent sur place. Manning estime à 14 millions le nombre d’esclaves restant sur place, soit l’équivalent de la moitié des captifs exportés par les traites occidentales et orientales.

Le chercheur canadien Martin A. Klein estime lui que, bien avant 1850, plus de la moitié des captifs restaient en Afrique occidentale. Selon lui, même les années où l’exportation d’esclaves atteignait son intensité maximale, les captifs restant sur place — principalement des femmes et des enfants — étaient plus nombreux.

La traite atlantique n’est pas à l’origine de la traite inter-africaine, mais l’augmente et entraîne davantage de guerres tribales. Son existence sert souvent de prétexte humaniste à la constitution des empires coloniaux français, belges, allemand, italien et anglais qui, en effet, y mettent fin mais au prix de la mise sous tutelle coloniale.

Hanoune Diko

diko12003@gmal.com

 

 

2
PUBLICITÉ

14 commentaire

  1. sr

    Non sosso c'est pas poisson d'avril ce sont des mensonges ornés et couverts du manteau de l'analyse. Bien sûr y avait des guerres entre royaumes mais cela n'a jamais eu l'ampleur du business esclavagiste commencé par les Arabes et poussé à son summum par le Capitalisme européen. L'esclavage à permi à l'Europe de poser les bases de leur développement industriel par le CAPITAL ensuite ils sont revenu nous coloniser. Et c'est pas fini…

  2. babacar sakho

    dur a avaler mais il y'a du vrai dans ce qu'il dit car nous savons tous que les razzias que faisaient les royaumes en Afrique de l'ouest ne servaient a rien d'autre que de ravitailler les occidentaux en esclaves. ce commerce a même continue de prospérer localement après l'abolition pour exemple l'histoire de DIERY DIOR NDELLA qui a été arrete par l'administration coloniale pour avoir vendu quatre(4) esclaves au marche de THIES et qui par la suite tua le commandant qui l'avait arrêté dans son bureau et prit la fuite et qui fut a son tour trahi par son ami et compagnon AMADOU CANAR FALL qui lui coupa la tête et le ramena au blancs pour pouvoir récupérer la rançon qui était promise a quiconque pouvant le livrer mort ou vif. sa tête et son bras furent accroches sur une perche des jours durant et exposes en public

  3. Elhadji

    saa way li mom rafetoul te day nakhari si khol

  4. sr

    Bonjour baba t'a raison de dire kil y'a du vrai mai ce vrai n'a jamais eu l'ampleur que veux ici dresser l'article. Et c'est dangereux cet article puisque dire kil y'avai des juifs qui ont collaboré avec HITLER ne justifierait guère le crime. D'ailleurs cette esclavagisme+colonisation, on se devrait de le remémorer dans notre memoire collective pour, non pas en pleurnicher de notre sort mais savoir que si on ne garde pas son verger, les assaillants seviront. Et ce qui firent notre malheur sont toujours là pour le refaire…

  5. babacar sakho

    SR il est vrai qu'il exagère,mais ce sont nos historiens qui doivent réécrire l'histoire. prenant l'exemple des Surinamais ils nous détestent comme pas possible parce-que pour eux nous les avons vendu aux blancs pourquoi ils se sont retrouves sur des terres lointaines ils n'aiment même pas être assimiles a des africains la aussi il y'a un énorme travail a faire pour nos historiens. comme le dit l'adage :AUSSI LONGTEMPS QUE LES LIONS N'AURONT PAS LEUR HISTORIENS,LES RÉCITS DE CHASSE TOURNERONT TOUJOURS A LA GLOIRE DU CHASSEUR

  6. kupukala

    @HanouneDiko, @diko12003@gmal.com VOTRE ARTICLE ne nous apporte AB-SO-LU-MENT rien. Du coup, on n'en a rien à fou••e. Et si vous repassiez nous en parler en faisant moins de fautes, y compris sur votre adresse gmaIL à la con? Allez, bisous!

  7. pape-2

    C'est honteux de relater l'histoire par de telles conneries! Il faut revoir les œuvres de Cheilkh anta Diop. L'Afrique était la plus belle des civilisations. La traite à commencer dés l'arrivée des européens donc bande d'idiots arrêtez de croire aux histoires qui ont était falsifiées et réécrites.

  8. Mame Aidara Diouf

    L'article énerve certainement mais les choses restent têtues. Du long en large l'article n'est pas faux. L'histoire Wado- Macky Sall n'est elle pas là toute fraîche pour nous rappeler ô combien nous africains on est hypocrites? Existe-t-il un esclavage meilleur qu'un autre si oui l'africain n'a plus de moralité. Quand l'élite dirigeante sénégalaise exhibe des citoyens devant le monde entier en 2015 comme étant leurs esclaves comment peut-on défendre l'article est faux? Avions nous perdu la moralité humaniste panafricaniste? Les propos de Wade devraient lancer une marrée humaine de contestataires dans les rues de toutes les capitales africaines mais non on est là entrain de palabrer sous l'ombre des baobabs à souligner des fautes d'orthographes, grammaires ect. …avec la philosophie moraliste de l'odieux crime sur le peuple noir que l'élite deshumanise selon l'humeur du jour. Le sénégalais doit avoir honte de lui d'avoir un voisin nar qui maintient des noirs comme eux dans des conditions inhumaines depuis des siècles et même après l'indépendance sans réagir ni rougir. Pire l'île de gorée ne nous suffit elle pas comme exemple pour ne jamais accepter ni cautionner le comportement de Wade et la famille du président Macky? Bien sûr cheikh anta Diop se retourne dans sa tombe à suivre la tournure que prend son combat durant des décennies dans son pays. Rappelons que la Mauritanie a eu son indépendance grâce aux dirigeants senegalais pourquoi sommes nous inertes face au drame de nos voisins mauritaniens? Pourquoi le président Macky Sall au lieu de nous présenter ces esclaves jadis dans la presse n' active pas sa diplomatie pour libérer les militants abolitionnistes que le pouvoir mauritanien torture depuis novembre 2014 dans les prisons? Sénégalais Sénégalaise nous sommes loin d'être des bon exemples. Non il n'y a pas un esclavage mieux qu'un autre. Le négrier noir ou blanc commet un crime odieux reconnu par les nations du monde entier comme étant un crime grave contre l'humanité donc mettons de l'eau dans nos verres de bisap.

  9. khadimka

    Nooooo

  10. kupukala

    @MameAidaraDiouf On ne peut pas combattre tous les maux et toutes les injustices du monde en agissant partout à la fois (Cf Stéphane Hessel). A chacun ses priorités dans SON pays. Du courage aux victimes de ces pratiques en Mauritanie, horreur déjà dénoncée ici plusieurs fois, comme les propos de l'ancien président du Sénégal.

  11. Michel

    Il ne suffit pas de copier wikipedia pour dire la vérité

  12. assia

    c ‘est en remarquant le comportement servile envers les autres de beaucoup de Noirs des hommes noirs en particulier et la férocité surréaliste la critique systématique des Noirs entre eux ( les hommes noirs ne soutiennent pas du tout les femmes noirs et font tout pour les faire tomber ou rabaisser devant les Blancs) j’ai commencé à me poser des questions. La colonisation pourquoi pas les blancs arrivent et terrorisent avec leurs armes. La capture d’hommes ok mais là le côté massif des captures fait que forcément on se dit soit les africains étaient plus faibles soit ils ont souvent collaboré. Les 1er colons Portugais au Ghana voulaient voler l’or et c’est le chef local qui a proposé des esclaves. il y avait déjà une traite inter africaine , des caste d’esclaves et des africains fournissaient déjà les arabes (en plus de leur razzia).Au début les chefs vendaient des captifs des ennemis en échange d’armes. Chaque clan voulait plus d’armes pour dominer et donc chassaient des Africains pour en avoir. Avec le besoin de main d oeuvre les chefs se sont mis à chasser de manière intensive sans culpabilité. Certes esclave en Afrique voulait dire domestique travailleur forcé femme de; il n’était pas un objet pouvait être intégré dans la famille mais c’est étonnant de ne rien ressentir en voyant des semblables enchainés ligotés aux mains d’étrangers. On se compare souvent aux Juifs mais les juifs n’avaient pas de pays et n’ont jamais collaboré à leur anéantissement. Les hommes juifs ne reprochent pa aux femmes juives d’etre juives de ne pas ressembler à une aryenne. Ils comprennent le mot progrès ou protection; ILS sont restés dignes et ça paye. Contrairement aux hommes noirs qui ne comprennent rien et quémandent l’acceptation au lieu de reprendre leur pouvoir

  13. anonyme

    Au Sénégal les chefs noirs n’ont pas vraiment livré une chasse à l ‘homme zélée Ils ont vendus svt des prisonniers. Les Blancs n’arrivaient pas à remplir leur quota. Rien à voir avec les comptoirs d’Afrique australe du Dahomey Ghana Congo Soudan.Les blancs se sont entretués mis en esclavages etc Mais c’est vrai qu’à partir du moment où des Noirs livrent des Noirs même ennemis à des Blancs, femmes noirs et enfants noirs COMPRIS. Cela pose question sur la valeur qu’ils se donnent. Les Blancs peuvent y trouver confirmation de la stupidité ou infériorité des Noirs puisque eux usent de l’image valorisés de la femme blanche ( comme tous les hommes excepté les hommes noirs en général) Pareil des présidents africains avec des blondes ça pose question de ce qui donne à voir de la profondeur de leur réflexion.

  14. Dottyb

    peut être qu’il n’y a pas de réflexion lol j’ai à manger je b… etc c’est bien.
    Aux EU il y 2 psychiatres noirs qui ont décrit les hommes noirs comme passifs agressifs. Ils ont à cause de la peau sombre une image virile mais au fond ils ont peut être peur. La colonisation et l’esclavage a une tendance à casser le fort et reproduire récompenser le faible le soumis et en Afrique ben ça saute aux yeux un je m en foutisme C’est le seul continent où on discute négocie couche avec son ennemi comme si de rien n’était. ..leur seul façon de lutter contre l’homme blanc et les autres hommes c’est d’ essayer d’accéder à « leurs » femmes (l’idée de l’homme noir sombre bestial mystérieux a bien diffusé. C’est peut être là où ils se sent capables d’être vraiment performant et en plus cela permet de cacher d’autres échec et de se sentir désiré. Ils essaient de correspondre à ceux qu’on attend d’eux et si en passant ils oublient femmes et enfants. Ce n’est pas grave. En ce moment il y a constamment le groupe de métis très souvent à père noir qui grossit et apporte plus de confusion d’instabilité de méfiance