Edf: Schneiderlin – Cabella, Pourquoi Deschamps a choisi ces réservistes

Edf: Schneiderlin – Cabella, Pourquoi Deschamps a choisi ces réservistes

Didier Deschamps a été obligé de trancher. Contraint de devoir se passer de Clément Grenier et Franck Ribéry pour la Coupe du monde, le sélectionneur de l’équipe de France a choisi Morgan Schneiderlin et Rémy Cabella pour les remplacer. Deux joueurs qui faisaient partie de ses six réservistes depuis que Stéphane Ruffier a intégré le groupe tricolore après un autre forfait, celui de Steve Mandanda. De ces six hommes, les défenseurs Loïc Perrin et Benoît Trémoulinas n’étaient pas vraiment dans la discussion compte tenu de leurs postes. Dans cette optique, Schneiderlin entrait en concurrence avec Maxime Gonalons pour remplacer Grenier, et Cabella avec Alaxandre Lacazette pour compenser le forfait de Ribéry. Pourquoi Schneiderlin plutôt que Gonalons ? Ce n’est définitivement pas une question d’expérience. Gonalons avait intégré l’équipe de France en novembre 2011 pour un match face aux Etats-Unis (1-0) et compte six sélections chez les Bleus, alors que Schneiderlin a découvert le groupe tricolore le 19 mai, en tant que réserviste de la liste de Didier Deschamps pour la Coupe du monde. Le milieu de Southampton n’a pas non plus le même vécu au plus haut niveau par rapport à un Gonalons habitué à la scène européenne avec l’OL. Deschamps a justifié sa décision en une phrase : « Morgan Schneiderlin a plus le profil de Clément Grenier ».

Morgan Schneiderlin à l’entraînement avec les Bleus en 2014

schnederlain

C’est un paramètre purement technique qui permet au joueur des Saints d’avoir son billet pour le Brésil. « On le suit depuis plusieurs mois, il est sur deux très bonnes saisons, il est performant dans un registre de milieu relayeur, disait Deschamps le 13 mai pour expliquer la présence de Schneiderlin parmi les réservistes. Il a beaucoup de volume, de justesse, il marque quelques buts, il est capable de se projeter vers l’avant. » Gonalons, davantage considéré comme une sentinelle exclusive par le sélectionneur, paie ainsi un certain manque de polyvalence par rapport au milieu de Southampton. Pourquoi Cabella plutôt que Lacazette ? Là aussi, c’est avant tout un choix technique de Deschamps, qu’il a résumé dans les mêmes termes que ceux employés pour Schneiderlin : « Rémy Cabella a plus le profil de Franck Ribéry. » Celui d’Alexandre Lacazette qui, à l’image de Gonalons par rapport à Schneiderlin, a une expérience supérieure à celle du Montpelliérain au plus haut niveau, s’inscrit d’avantage dans le registre de l’attaquant polyvalent, capable d’évoluer sur tous les fronts de l’attaque pour y faire valoir ses qualités dans la percussion.

Rémy Cabella sous le maillot de Montpellier

cabella
Cabella offre plus de créativité. Si le schéma en 4-3-3 ne semble pas lui convenir autant qu’un 4-2-3-1 où il peut évoluer en soutien de l’attaquant, le joueur du MHSC peut cependant être précieux par sa qualité de passe dans les intervalles, et par sa capacité d’élimination sur les dribbles. C’est en cela qu’il se rapproche plus de Ribéry que Lacazette. Et cela ne doit pas faire oublier qu’il peut aussi finir les actions. Avec 14 buts en Ligue 1 cette saison, Cabella a été le meilleur buteur de Montpellier, et ne compte qu’une réalisation de moins que le Lyonnais. C’est aussi un bon tireur de coups de pied arrêtés. Ce qui n’est pas négligeable pour des Bleus qui viennent d’en perdre deux avec Grenier et Ribéry.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire