BRVM-10 160,06 -0,76 BRVM-C 169,69 -0,32 Dernière mise à jour : Vendredi, 14 décembre, 2018 - 15:30

BOA SN

5,88

SONATEL

-0,26

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 26° partly-cloudy-day
Annonces

Discours à la nation du président : « C’est un vrai message à la nation » selon Abdoulaye Wilane

Abdoulaye Wilane, Discours à la Nation, Président, vrai message
Discours à la nation du président : « C’est un vrai message à la nation » selon Abdoulaye Wilane

Le porte parole du parti socialiste est en phase avec le président de la République sur son discours à la nation du 31 décembre 2017. Le maire de Kaffrine a livré son impression dans les colonnes du quotidien Le Soleil

« En toute objectivité, nous avons eu droit, cette année, à un vrai message à la Nation. J’avoue que, depuis 2012, nous avons, d’année en année, un message à la Nation prononcé par un Chef d’Etat qui se hisse au niveau de ses responsabilités et qui s’élève au-dessus de la mêlée. Ce n’est pas un discours de bilan, il s’est agi de tirer les enseignements de notre vécu pendant une année en pensant au Sénégalais le plus humble qui vit dans la solitude, qui a connu un léger mieux, au Sénégalais le plus nanti. Ce, en essayant de nous tirer vers l’avant, de conforter les Sénégalais, toutes obédiences confondues, dans cette volonté inébranlable que nous devons avoir pour accroître les actions positives que chacun mène pour le développement de ce pays.

Avouons-le, ce qui se passe en Casamance depuis 2012, c’est plus qu’une accalmie, mais une espérance qui est là et est en train d’être vécue. Ensuite, il y a un léger mieux sur les considérations macro-économiques avec des performances économiques jamais égalées, en plus de la résorption des disparités territoriales. Dans sa croisade contre la pauvreté, le Président de la République a fait plus et mieux que ce qu’il avait promis avec maintenant 400 000 bénéficiaires de la Bourse de sécurité familiale. Cela traduit une volonté politique de lutter contre la pauvreté afin d’aider des compatriotes vulnérables à faire face à des situations de difficulté. C’est aussi faire preuve de malhonnêteté intellectuelle que de ne pas reconnaitre au Président le fait d’avoir redressé un secteur agricole complètement déstructuré, avec une filière arachidière morte, désarticulée par un régime à la gouvernance toxique et nocive. Il n’y a plus de bons impayés et, aujourd’hui, d’année en année, on résorbe le gap en ce qui concerne les semences certifiées de qualité. La reconstitution du capital semencier a permis des productions record d’arachide, de céréales et de riz. Le prix rémunérateur concédé aux producteurs d’arachide, la suppression de la taxe à l’export, malgré la surproduction et la baisse des cours mondiaux, et le versement de la subvention du protocole Etat-huiliers constituent autant de mesures salutaires pour le monde rural et les huiliers. Et ceux qui se demandent à qui profite la croissance ne sont pas de bonne foi, car les fruits de la croissance, qui n’est pas un leurre, se font sentir dans tous les secteurs d’activités productifs et socio-économiques avec les pistes, les routes, les forages… ».

Annonces
Annonces

2 commentaires

  1. lougeul dit :

    marcatou tâte fumeur de join

  2. kanoute dit :

    trou du cu une vrais taupe si senghor se leve aujourdhui ilcrahera sur toi

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *