Annonces
Annonces
» » » Arabie Saoudite : Torturée, une domestique...

Arabie Saoudite : Torturée, une domestique indienne appelle à l’aide sur Facebook

  • Moustapha MBAYE Moustapha MBAYE

L’ambassade de l’Inde à Riyad a été instruite de trouver une femme punjabi après son appel désespéré à être sauvé des employeurs saoudiens qui, selon elle, l’ont « torturée et asservie ».

Reena Rani, 25 ans, a utilisé une vidéo Facebook la semaine dernière pour supplier sa députée locale, Bhagwant Mann, de l’aider à retourner en Inde. Rani a dit qu’elle avait été retenue en captivité par deux hommes et enfermée dans une maison de la ville saoudienne de Dawadmi.

« Je suis venue ici pour gagner de l’argent mais maintenant je vis dans des conditions misérables », a déclaré Rani. «Ils m’ont enfermée dans une pièce, d’une façon ou d’une autre, j’ai réussi à contacter la police pour obtenir de l’aide, et j’ai été maltraitée par la police et coincée dans la ville de Dawadmi.

«J’ai mal, j’ai des problèmes, j’ai été torturée l’année dernière, s’il te plaît, sauve-moi.

La vidéo, qui a été largement vue en Inde, a incité Mann à télécharger une vidéo de son propre appel à Rani le contacter afin qu’il puisse transmettre ses détails au ministre des Affaires étrangères Sushma Swaraj.

« J’ai reçu son numéro de passeport la nuit dernière et l’ai envoyé immédiatement à Sushma Swaraj. Elle sera bientôt amenée au Punjab », a déclaré Mann au Hindustan Times la semaine dernière.

Cependant, Rani reste introuvable.

Mann a une feuille de route pour aider les migrants indiens qui ont été envoyés travailler au Moyen-Orient, souvent en tant que travailleurs du bâtiment et domestiques.

Dans une interview après que Rani ait posté sa vidéo, Mann a déclaré à un site local de nouvelles indiennes qu’il recevait quotidiennement des messages d’Indiens confrontés à de mauvaises conditions de travail en Jordanie, en Libye, en Irak et dans d’autres régions du Moyen-Orient.

« Plus précisément dans les pays du Golfe, ils traitent les gens comme des esclaves et arrachent leurs passeports quand ils arrivent dans le pays », a déclaré Mann.

« Le gouvernement (indien) devrait prendre des mesures contre les agents non autorisés. Ils montrent les rêves de nos gens, mais en réalité, c’est le contraire. »

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces