PUBLICITÉ

Alliance politique : Le peuple entre espoirs et attentes

Idy, Pape Diop et Cie sortent de leur torpeur. Enfin, dira le peuple avide de porte-voix pour relayer son mal d’élite organique. Même si le spectre de la politique politicienne continue de vicier les ambitions et de brimer les espoirs de réels ambassadeurs du vouloir légitime des citoyens.  

Nouvelle alliance

Idrissa Seck, Pape Diop, Issa Sall, Me Madické Niang, Malick Gakou, Aguibou Soumaré, entre autres, comptent s’additionner et leurs expertises avec, pour parler des problèmes des Sénégalais. Prétention ou sortie de torpeur, toujours est-il que les Sénégalais, orphelins leaders capables de porter leurs préoccupations, sont friands de réaction, en ce début de second et dernier mandat du pouvoir en place.

Nécessité sacerdotale

Qu’ils veuillent donc recycler une alliance, de retour d’un engourdissement électoral ou d’un état de somnolence, c’est leur tasse de quinquélibat, il importe qu’ils soient dans leur rôle, celui de défendre les intérêts des populations, sacerdoce auquel ils ont consenti et à l’exercice de quoi ils ont eu à bénéficier de privilèges sonnants et trébuchants.

Dualité espérée

Autant le Président Macky Sall a été élu pour contribuer au développement du Sénégal et à l’épanouissement de ses populations, autant l’opposition s’inscrit dans cette mission de contrôle de l’action du gouvernement. Et au besoin, de proposition d’alternatives. Sans quoi, l’altérité politique se limitera à des invectives entre politiques en conflits d’intérêts crypto-personnels, sous relents de convictions alimentaires.

Que de questions d’intérêt national sont passées sous silence dernièrement : l’affaire Bbc, le débat sur le pétrole et le gaz et ses dérivés manifestants, le troisième mandat, le fer de la Falémé, la commission d’enquête parlementaire, entre autres sujets prégnants dont beaucoup n’ont suscité ou enregistré aucune réaction, pourtant attendue.

Opium politicien

Le tempo judiciaire n’est pas celui politique, nous biberonne-t-on, espérant certainement que leur omerta politique nous emmure dans la prison de l’acceptation fataliste. Oublieux que se taire sur les préoccupations des peuples fait taire les peuples sur les volitions des politiques. Il n’est pas dit une présence permanente sur le terrain ou les médias, mais juste ne pas laisser pourrir des questions qui intéressent les citoyens.

Suspension d’incrédulité

Ne la claquer qu’aux occasions des Magal, Gamou, au sortir d’audiences avec les Khalifes généraux, ou à l’approche de scrutins traduirait une cosmétique présentielle pour lustrer une image populiste.

L’absence de Khalifa Sall, récent prisonnier élargi, et du tonitruant Ousmane Sonko, un des leurs lors de la première alliance post-présidentielle, reste troublante. Accointance avec le pouvoir ou quoi ? Yalla rek kham !

Gageons qu’ils ne soient pas des Ponce Pilate tropicaux!!!

Alliance Idy
Annonces

(5) commentaires

Beug+Sama+Rew

Qui pour vous croire?

Alioune Toure

Bonne chance

Babacar Ndiaye

Machallah idy dina bakh vs êtes l’espoir du peuple

Badou

Le seul opposant crédible est sonko

Badou

Il ne faut pas compter sur idi

Publier un commentaire