Zida ne respectera pas le délai de 15 jours pour la transmission du pouvoir

Zida  ne respectera pas le délai de 15 jours pour la transmission du pouvoir

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Isaac Zida a donné ce jeudi 6 novembre à Ougadoudou sa première conférence de presse depuis qu’il a pris le pouvoir, le 1er novembre.

Le lieutenant-colonel Isaac Zida a fait peu cas des menaces de sanctions de l’Union africaine sans dire pour autant qu’il n’allait pas respecter le délai de 15 jours pour la transmission du flambeau à une personnalité civile.

« L’Union africaine aurait pu, à des moments cruciaux du pays, témoigner sa fraternité au peuple burkinabè mais elle n’a pas été à la hauteur», a déclaré Isaac Zida.
L’Union africaine avait menacé, lundi, le Burkina Faso de sanctions si les militaires ne remettaient pas le pouvoir aux civils dans deux semaines.

« Je peux affirmer que nous allons bientôt vers un consensus. Vous avez parlé du délai que nous a imposé l’Union africaine. Je pense que ce n’est pas véritablement une préoccupation pour nous. L’Union africaine peut dire trois jours, cela n’engage que l’Union africaine. Pour nous, ce qui est important c’est de parvenir à un consensus à partir duquel nous pourrons, sans problèmes, au bout d’une année, aller vers des élections dont les résultats seront acceptés par tous. Nous allons entamer une nouvelle vie constitutionnelle dans la paix et dans la sérénité pour tous les Burkinabè », a-t-il déclaré.

3 COMMENTAIRES
  • kupukala

    Nos institutions sont tellement faibles…

  • baye fall

    bravo colonel

  • nina

    africain mo beugeu ngour

Publiez un commentaire