Vers un report du XVe Sommet de la Francophonie à Dakar ?

Vers un report du XVe Sommet de la Francophonie à Dakar ?

A deux mois et demi du XVe Sommet de la Francophonie prévu à Dakar, les missions d’évaluation se suivent à un rythme soutenu. Il n’y a pas un mois où Ousmane Paye et son équipe n’ont pas conduit une inspection et une évaluation des préparatifs de cette grand-messe de la Francophonie.

Cette pression donne d’ailleurs une indication sur le niveau de vigilance des responsables de l’OIF pour tout surveiller, afin d’éviter d’avoir des surprises. Sur ce point, la nomination de Mbagnick Ndiaye au ministère de la Culture ne rassure guère. Ce n’est pas un secret, le costume est trop grand pour ce proche du chef de l’État par rapport notamment à ce sommet, avec tout ce que cela implique comme travail d’analyse et de réflexion.

Les structures de l’État en charge au quotidien de la Francophonie au Sénégal dépendent du ministère de la Culture et non du ministère des Affaires étrangères, encore moins de la Présidence de la République. La Francophonie est une affaire culturelle au Sénégal, même si pour l’organisation de ce Sommet des institutions ad hoc ont été créées et rattachées à la Présidence.

Concrètement, le Centre de conférence Diamniadio n’est pas encore prêt, et il y a peu de chance que les travaux du Sommet s’y tiennent. En plus, le tronçon reliant ledit centre à l’autoroute n’est pas encore opérationnel. Alors, sachant que les hôtels sont en ville, il serait surréaliste que les délégations fassent des va-et-vient entre Dakar et Diamniadio, où il n’existe encore aucun hôtel, sauf dans les maquettes des projets.

Comme par hasard d’importants travaux ont été engagés au King Fahd Palace, qui va sans doute sauver le Sénégal encore une fois en abritant les travaux du Sommet. Pour surveiller le chantier et réorganiser cet hôtel, qui a pâti du départ de la chaîne Méridien, un spécialiste a été débauché et bombardé au King Fahd Palace avec tous les pouvoirs pour remettre de l’ordre dans la maison.

Il s’agit de Pierre Mbow connu pour sa classe et son raffinement par les habitués du Terrou-Bi, fleuron de l’hôtellerie et de la restauration au Sénégal en ce moment. Son arrivée au King Fahd ne doit rien au hasard et ce n’est pas pour rien que le chef de l’État s’y est rendu à l’improviste un dimanche matin, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

En réalité, on ne peut raisonnablement pas organiser un Sommet à 34 km de Dakar, en construisant un centre de conférence au milieu de nulle part, sans rien autour. Tous les projets évoqués par le gouvernement dans la zone ne sont pas prêts de sortir de terre. Même l’aéroport Blaise Diagne ne sera pas opérationnel pour le Sommet, sans oublier que les routes qui y mènent ne sont pas encore en phase de finition. Par ailleurs, toutes les activités annexes, ce qu’on appelle les manifestations d’environnement, sont prévues à Dakar (CICES, Place du Souvenir, Grand Théâtre National, etc.).

Au-delà des infrastructures et de la logistique, l’épidémie d’Ebola qui sévit à nos frontières et qui se propage dans des proportions inquiétantes notamment en Sierra Leone, est une sérieuse menace pour la tenue de ce Sommet à la fin novembre à Dakar.

Si la situation s’aggrave, c’est compromis. Un seul nouveau cas au Sénégal pourrait au moins entraîner au moins un renvoi des travaux, voire leur tenue dans un autre pays…la France par exemple. On en est pas encore là, mais deux pays francophones sont touchés par l’épidémie : la Guinée et la RDC. Pour participer au Sommet, les délégations ne sont pas composées de deux ou trois personnes. En effet, en dehors des délégations officielles (Président, ministres, conseillers, gardes du corps, courtisans, etc.), il y a toute une faune de journalistes, de diplomates, d’artistes, de militants de la société civile, d’activistes en tout genre venant des 77 pays membres.

Aujourd’hui, après des discussions informelles pour sonder l’état d’esprit des autorités sénégalaises, il ressort qu’un report du Sommet ne serait pas une mauvaise idée par les temps qui courent.
dakaractu

3 COMMENTAIRES
  • morisco

    C’est une honte et decevant

  • jox

    Le sommet se tiendra à bonne date. Bcp comme vous souhaitent l’échec mais c’est peine perdue. Ce sommet est entre les mains d’experts. Pas besoin de citer leurs noms.

  • babs

    pfff senegal dale moy lolou!

Publiez un commentaire