PUBLICITÉ

Une enfance volée (Par Fatou Dièye)*

Souvent je me pose cette question tous les jours est-ce un crime d’être pauvre? Je suis né dans la misère et comme si ça ne suffisait pas je ressens un rejet de la part de ceux qui étaient supposés me protéger, m’offrir leur amour, leur tendresse et la stabilité. Me voilà sous la tutelle d’un bourreau, escrocs religieux cynique, véreux, sans cœur, ni âme qui m’use, me torture, me blesse au plus profond de mon être. Pourquoi dois je supporter ses chaînes autour de mes mains et pieds destinés aux grands brigands?

Je subis cumulativement toutes les brimades inimaginables; fouet, viol, torture à la moindre occasion.

Quelle faute ai-je commis pour mériter un tel châtiment? Et pourtant pieds nus, en haillons, frêles, la sébile sur le bras, j’ai arpenté toutes les rues et ruelles sous le froid terrible, sous cette chaleur infernale, sous cette plus pluie torrentielle toujours a la quête de ses fameuses pièces qui m’assure une nuit tranquille ou terrible; alors encore une autre question ou est-ce que je puise cette force mentale?

Pourquoi les autres enfants vont à l’école et pas moi?pourquoi mange t’ils a leur faim et pas moi?

Pourquoi doivent-ils s’épanouir et pas moi?

Pourquoi je dois supporter tant de brimades? suis je maudit ?est-ce un crime de réclamer un peu d’humanisme, d’affection et de dignité?

Ma place n’est pas dans la rue;

Ma place n est pas aux milieux des criminels;

J’ai droit à un foyer chaleureux;

j’ai le droit de grandir dans l’harmonie, la quiétude et l’amour; OUI l’amour parentale.

Nous devons tenir pour parent celui qui nous secours de ses biens dans la détresse, et non celui qui nous touche par le sang et qui nous abandonne.

Selon Jules Simon :  《L’enfant n’a pas besoin seulement de pain, il faut soutenir et former sa jeune âme, le soutenir par la tendresse et l’amour, le former par la discipline. Qui sera sans cesse près de lui pour lui inspirer tous les bons sentiments ? Sa mère. Qui lui apprendra les périls et les malheurs de la vie, la force de la volonté et la grandeur de la vertu? Son père.

L’enfant doit avoir ses deux bons génies auprès de lui, jusqu’à ce qu’il puisse voler de ses propres ailes》. Je n’ai guère profité de ma jeunesse, on m’a pris ce qu’il avait de plus chère dans une vie, MON ENFANCE.

* Militante politique Alliance Pour la République


Golf Sud/ Guédiawaye

Daaras Fatou Dièye
whatsapp 171
Annonces

(7) commentaires

Samba

Boulgnou sonnal thiaga you melni yén gno yakh sougnou réwmi. Alkhourane thia kaw sa kanamm

Satar

Merci Fatou ! Dièye massamba ! Tu as une noblesse de naissance et de cœur !

Kennel Sunu Borom

Mo takh ngua Boone, njaak xaam , wayèè nous les musulmans xamnanuu Lou Alkhouran dii djerigne. Alkhouran kaddu Sunu Borom la tè yaag taay dii ngua masa dè, suboba ngua wakh Yalla nika sa kaddu diaral dara, You are verry stupid writing thos words, adina djèy nala wayèè Sunu Borom yakamtioul

Daaraman

J’ai le coeur meurtri quand je vois ces ignorants ou ignorantes comme cette petasse parler de ce dont ims n’ont aucune connaissance. Toi je suis sûr que t’as jamais mis le pied dans une daara ni dans un champ même. Si tu connais un champ c’est le champ politique où on sait comment on arrive à gagner sa place en tant que petasse. Ces enfants que tu plains sont ne sont pas aussi malheureux que tu le penses car tu les juges de loin sans avoir jamais mis un franc de ton argent si tu en as bien sûr (car on sait aussi là comment ça se passe en politique ici) pour le bien-être que tu leur veux tant. Un enfant enchaîné pour être mis dans le droit chemin par l’apprentissage du Coran vaut mieux que 1000 petasses qui n’ont jamais fait la daara et qui dissertent dans les journau6de sujets qui les dépasse. Penses tu aimer ses enfants mieux que leurs parents qui les ont mis au monde. Eh ben alors pour toi seuls les pauvres gens provenant de familles pauvres font la daara ou sont enchaînés. Ignorante demal teudi mo geune. Vous n’avez de musulman que vos noms malen yeureum j’ai pitie de vous

Cheikhou

Militante APR nga xamouma lo doneu mais sougnou réw mi di ngén xam ni momou lén ko pétasse de merde li ngen beug df kén doulén si bayi wakh lén si goor djiguén yi di lumbé mo gueun doméram

Cheikhou

Xalé bou yor pot di sarakhou soko meunoul sarakh nga bayiko té mandou si ay mbiram pétasse bi nga done

Paco

Merci toutes les véritès ne sont pas bonnes à dire
Courage jeune fille

Publier un commentaire