PUBLICITÉ
abdou diouf - Un écrivain italo-sénégalais à l'honneur en Italie...

Un écrivain italo-sénégalais à l’honneur en Italie…

La présentation du roman « È semper estate » (Ndlr : « C’est toujours l’été ») de l’écrivain italo-sénégalais, Abdou M. Diouf, aura lieu le lundi 14 janvier à l’Institut Frattaminore « Novio Atellano », en Italie.

Le tapis rouge est déroulé à Abdou M. Diouf. Pour l’accueillir, la directrice, Luisa Diana Motti, les professeurs et les étudiants qui, après avoir lu le livre en classe, vont débattre publiquement avec l’écrivain. Un débat qui sera animé   par le journaliste de « Il Mattino », Rosalba Avitabile.

Abdou Diouf est né à Cotonou le 7 août 1989 de parents sénégalais. Il a quitté le Sénégal à l’âge de cinq ans pour l’Italie,  à Arezzo, avec toute la famille. Il est l’aîné de cinq enfants, trois sœurs et un frère.

M. Diouf a fréquenté les écoles de la ville d’Arezzo et a poursuivi sa formation à l’Université de Florence, où il a obtenu son diplôme en biologie en 2013, puis en Biologie moléculaire en 2017. Il a joué au volleyball entre Arezzo, Florence et Pise.

Abdou Diouf, dit-on, est l’exemple type d’une véritable intégration sociale en Italie. Une intégration, rapporte pupia.tv, qui transparaît à travers les pages de son récit. « C’est toujours l’été » est un livre qui passionne et donnent l’espoir à ceux qui ont peur de l’avenir. Il renseigne aussi sur l’Afrique avec son infinie soleil

En Italie, notre compatriote a rencontré de nombreux amis universitaires, collègues de travail, mais surtout compagnons de volley-ball, sa passion de tous les temps.

Ce lundi, lors de la présentation à l’école Novio Atellano, l’écrivain sera accompagné du coach de la « Normanna Aversa Academy », Morando Facundo et son coéquipier Victor Lo Muto.

Abdou Diouf Italie
Annonces

(7) commentaires

Ansou Sadio

Du courage mon frère. Vous fêtes la fierté de tout une peuple.

Lunas

felicitation

Isso G

Bravo si nous voulons le respect des toubabs, il faut travailler au lieu de vendre de la drogue ou voler. Merci beaucoup Abdou Diouf

Isso G

Bravo si nous voulons le respect des toubabs il faut travailler au lieu de vendre de la drogue ou voler. Merci beaucoup Abdou Diouf

Isso G

Bravo si nous voulons le respect des toubabs il faut travailler au lieu de vendre de la drogue ou voler. Merci beaucoup frére et bonne continuation

Isso G

Felicitations

Isso G

Au lieu de vendre de la drogue ou voler il faut travailler