Tchad: Accusations de l’opposition sur la campagne anticipée du président

Au Tchad, la présence précoce des affiches du président de transition et candidat Mahamat Idriss Deby suscite la controverse. Des témoins rapportent sur les réseaux sociaux leur apparition sur des axes routiers majeurs de Ndjamena et dans d’autres villes. L’opposition pointe un acte illégal, soulignant l’interdiction de campagne hors période électorale fixée du 14 avril au 4 mai.

Brice Mbaïmon Guedmbaye, opposant et candidat à la présidentielle, critique ouvertement l’Ange, l’organisation en charge des élections, l’accusant de partialité. « Depuis que le président pose des affiches, l’Ange n’a pas levé le petit doigt pour l’arrêter, … on est en train d’être confirmés dans nos convictions que l’ANGE a une posture partisane. », déclare-t-il.

En réponse, l’Ange a exigé le retrait des promotions électorales sur tout le territoire. Cependant, l’opposition dénonce un manque de clarté, reprochant à l’Ange de ne pas nommer explicitement les affiches de Deby. Des sanctions sont évoquées par l’Ange pour les contrevenants à ces directives.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire