Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Syndicalisme et tension à la Rts : ACARTS, AJRTS qui représentez-vous ?

Chers camarades,

Interpellée sur la gestion nébuleuse et catastrophique de la Rts, la direction générale n’a pas daigné répondre mais a préféré se réfugier derrière les amicales ACARTS et AJRTS.

Dans leur communiqué conjoint, ces deux structures minimisent notre combat tout en présentant un “bilan élogieux” de la direction générale. Cette prise de position manifeste est écœurante dans la mesure où aucune des deux amicales n’a pris notre attache pour tenter de comprendre le sens de notre combat ou pour tenter une médiation.

Voilà pourtant deux structures qui n’ont aucune crédibilité pour se prononcer au nom des travailleurs de la RTS. Pour la simple et bonne raison que les mandats qu’elles utilisent, frauduleusement, pour se prononcer sont arrivés à terme depuis plusieurs années.

Les bureaux de ces amicales, refusent, pour des questions d’intérêts, d’aller vers des renouvellements. C’est le lieu d’inviter les membres de l’ACARTS et de l’AJRTS à exiger un retour à la légalité et le renouvellement immédiat des bureaux.

Depuis l’élection du bureau Octobre 2016, l’ACARTS est incapable de présenter un bilan. Zéro activité, si ce n’est un semblant de séminaire financé à coup de millions, pour une nouvelle offre de contenus Radio et Tv dont les conclusions attendent toujours d’être mises en oeuvre. Il est d’ailleurs temps qu’on nous dise où passent les cotisations des membres depuis plusieurs années.

Quant à l’AJRTS, dont la seule contribution à la RTS est l’organisation d’une sortie annuelle, ses responsables devraient se taire. Leur participation à cette entreprise de décrédibilisation du Synpics ne passera pas. Cela ne surprend d’ailleurs pas, ils ont été bien servis lors des nominations scandaleuses qui ont provoqué la colère de la quasi totalité des travailleurs.

Appelé aussi à la rescousse, Boubou D. Sall, chef de la Cellule Système d’information et Technologie surfe sur la vague des inepties en nous servant un long texte dans lequel la seule phrase responsable est qu’il reconnaît que le “rendu antenne ne reflète pas le niveau
d’investissement consenti dans cette révolution technologique (le passage de
l’analogie au numérique)”.
Cette seule phrase confirme ce que le syndicat dénonce en toute objectivité. Beaucoup d’argent a été dépensé pour un résultat médiocre à l’arrivée. Pire, au lieu de se taire, il a choisi l’insulte en insinuant que le personnel, qui a porté la RTS toutes ces années, est techniquement incompétent pour comprendre “ces réformes”.

Votre intrusion dans ce combat qui oppose la Direction générale au Synpics n’est pas intelligente. L’attitude sage voudrait que l’ACARTS et l’AJRTS, des amicales illégales et illégitimes, restent à équidistance des deux parties et entament une médiation pour essayer de concilier les positions.

Mais au lieu de cela, vous avez pris position en tentant de décrédibiliser notre combat. Le parti pris est trop manifeste. Les masques ont fini de tomber et renseignent à suffisance sur votre positionnement suspect et ridicule.

Ce combat n’est pas le vôtre (ACARTS et AJRTS) et nous vous invitons à adopter une position impartiale. Si maintenant vous choisissez de descendre dans l’arène sachez que tous les coups seront rendus. Toute ACTION entraînera une REACTION de notre part.

Tout le reste du communiqué conjoint n’est que pure diversion et appelle de notre part un mépris total. Si la RTS est sur de bons rails comme vous le dites, cela vous engage et vous seuls.

Dites nous juste de quelle manière tous ces équipements et projets ont eu un impact qualitatif sur la RTS dans la mesure où les couacs techniques se répètent, les programmes souffrent d’une pauvreté affligeante et quasiment tous les agents ont du mal à se retrouver dans le mode de gestion en cours dans notre entreprise.

Les travailleurs de la RTS vivent la situation au quotidien et savent à quel point vos propos flagorneurs sont marqués du sceau de la mauvaise foi et de l’opportunisme. Et vous en répondrez devant l’histoire. Gardez votre morale pour vous, vous êtes de toute facon très mal placés pour parler.

Chers camarades,
la Direction générale n’accorde aucun respect à nos revendications pourtant légitimes et elle cherche à nous diviser. Elle cherche à monter les travailleurs les uns contre les autres. Mais cette entreprise est vouée à l’échec.

“Soyons fermes, purs et fidèles : au bout de nos peines, il y a la plus grande gloire du monde, celle des hommes qui n’ont pas cédé”, disait le Général De Gaulle dont l’appel à la résistance est célébré ce jour.

Restons vigilants, mobilisons nous. Le combat continue.

Fait à Dakar le 18 Juin 2020

74 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    0:11 - 14/08/2020

    BCEAO: Tiémoko Meyliet Koné reconduit à la tête de l’institution

    Whatsapp
    23:49 - 13/08/2020

    Covid-19 : L’Oms ausculte la patiente Afrique

    Whatsapp
    23:35 - 13/08/2020

    Annulation du Magal pour stopper la Covid-19 : Ce qu’en pense Oustaz Alioune Sall ! (Audio)

    Whatsapp
    23:34 - 13/08/2020

    Banalisation du mal dans les séries : “Un contrôle avant toute diffusion” (Sociologue)

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp