PUBLICITÉ
mort - Suicide de l'enseignant à Rufisque : Le drame retracé par un proche du défunt

Suicide de l’enseignant à Rufisque : Le drame retracé par un proche du défunt

Un enseignant s’est pendu, mercredi, au quartier Darourahmane de Rufisque Nord. Souleymane Diabaté a été retrouvé sans vie à l’étage de la maison de ses voisins, où il avait pris son repas, quelques minutes avant son acte. Un état de fait qui a secoué son collègue, M. Ndiaye, avec qui il servait dans la même école et qui, dans les colonnes de VoxPopuli, est revenu sur les circonstances de ce suicide.

Selon M. Ndiaye, c’est dans la matinée du mercredi, alors qu’il était sur le chemin de l’école que Souleymane Diabaté a rebroussé chemin, prétextant un oubli. Ne le voyant pas revenir à l’école privée, son collègue qui tenait sa classe, a tenté de le joindre au téléphone sans succès.

A la descente, quand il est revenu à la maison, il a trouvé les portes de la chambre de la victime toutes ouvertes. Découvrant son portable brûlé, il a fait le tour de l’immeuble et est interpellé par une dame en pleurs qui l’a informé du suicide de son ami.

Arrivé sur les lieux, l’ami du suicidé, désemparé, s’est adressé à son collègue sans vie en ces termes : « Tu ne peux pas me faire ça. Tu m’as dit de t’attendre à l’école et voilà ce que tu mijotais. »

Souleymane Diabaté, originaire du sud, est peint par le voisinage comme un sportif qui faisait régulièrement du jogging.

Enseignant Le Film
Annonces

(3) commentaires

Maxam

Bon vent

Eumeu

Portable brulé avant suicide. Enquete s’impose

Cheikh Gaye

Jangoume toubab d’où joubal mouk domou Adama .yalla naniou Yalla sam ta joubal gnou

Publier un commentaire