Serigne Mboup: «La philosophie de Bamba peut nous éclairer»

Serigne Mboup, président du conseil d’administration de la Société africaine de raffinage(Sar) et non moins maire de la commune de Pire (dep.Tivaouane) dit être un grand talibé mouride.

Il a de racines solides et lointaines dans la doctrine fondée par le Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Et  l’ancien «normalisateur» en chef   du Basket sénégalais a fait cette révélation lors du baptême du fils de la fille de l’artiste  Doudou Ndiaye Mbengue dont le Président de la République, Macky Sall est le parrain.

Lors de cette cérémonie, Serigne Abdou Khadre Mbacké, petit-fils de Serigne Touba animait une mini-conférence axée sur la déperdition des valeurs au Sénégal.

«Votre intervention est de grande portée pédagogique. La philosophie du Cheikh Ahmadou Bamba peut nous éclairer. Il a tout écrit. Tout comme  que ces devanciers et certains de ses contemporains tels qu’El hadji Malick Sy, Mame Limamoulaye, Cheikh Al Islam Cheikh Ibrahima Niass, etc. Aujourd’hui, il y a un problème d’accès. Il nous faut opérer un retour aux valeurs-refuge. Par exemple, pour réussir le Plan Sénégal Emergent, on a besoin d’une nouvelle confiance. On attend des jeunes guides religieux d’aller dans ce sens en vulgarisant les immenses enseignants de ces élus de ces illustres fils du Sénégal. Vraiment, je suis très touché», a dit M. Mboup qui révèle  une partie de son histoire avec l’idéologie mouride.

«Moi, j’ai une longue histoire avec le mouridisme. Mon père, grand talibé, avait partagé le même Daara que Serigne Abdoul Ahad Mbacké, 3ème Khalife Général des Mourides. J’étais membre fondateur du Dahira des étudiants «Hizbu Tarqya» de l’Ucad. On m’a donné comme homonyme  Serigne Touba», ajoute l’édile de Pire.

2 COMMENTAIRES
  • Momo

    Non saway limamoulay bindoul dara

  • Abidjanais

    Akassa fier d'être mouride

Publiez un commentaire