Annonces
Publicité
» » » » » » » Serigne Fallou Mbacké: « On ne doit pas faire...

Serigne Fallou Mbacké: « On ne doit pas faire du business avec la… »

  • Khalil Kamara Khalil Kamara

Magal Touba 2017, la ville sainte ne désemplit pas. Nombreux sont les fidèles qui ont convergé vers Touba. Une tradition perpétrée pour bon nombre d’autorités Sénégalaises, parmi lesquelles le chef de l’Etat, Macky Sall, l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade…

Cependant, le Magal comporte aussi son lot de frustration, surtout du côté de certains petit-fils de Serigne Touba, parmi lesquels Serigne Fallou Mbacké. Il pointe du doigt le comité d’organisation et les accuse de faire du lobbying.

“Chaque édition, on note des comportements indignes de la part de certains membres du comité d’organisation. J’ai vu des attitudes qu’on doit changer. On ne peut plus rien faire à Touba sans passer par une certaine personne. Ce qui m’étonne, il n’est ni Khalife ni son adjoint…, pourquoi demander sa permission”, se demande le petit-fils de Serigne Touba.

Selon Serigne Fallou Mbacké, ce dernier ne mérite pas de diriger ce comité parce “qu’il n’a aucune compétence”.

Ils sont un petit groupe. Et à chaque fois que j’ai besoin d’organiser quelque chose, on me renvoie à eux. Une chose est sûre, j’ai plus de talibés qu’eux. Et c’est parce qu’ils sont dans ce comité qu’ils abusent de leur pouvoir pour se faire des talibés. Pour diriger quelque chose, il faut le mériter soit, parce qu’ils ont les compétences, soit parce qu’ils ont plus de connaissance en la matière…”, ce qu’il déplore.

Et c’est parce qu’ils incarnent ce qu’ils ne sont pas, que les politiciens viennent vers eux et les corrompent… c’est désolant dans une famille qui doit donner l’exemple, ils se permettent de salir notre nom. On doit perpétuer la tradition de nos aînés. Dire que Cheikh Ahmadou Bamba a fait ceci alors que toi qui te réclame petit fils n’a rien fait pour lui, rien fait pour mériter les privilèges dont tu bénéficies« , peste-t-il au micro de senego car, selon lui, « ce qui importe lors du Magal c’est de rappeler le vécu du Cheikh. On doit s’impliquer davantage”,

Il poursuit : “Ils ont fait un colloque sur le ‘soufisme’. Moi je dis que c’est du folklore, car chacun cherche à s’enrichir dans ce genre d’événement. Et quand on se glorifie d’être le petit-fils de Serigne Touba, on doit perpétuer son oeuvre, sa vision. Et j’ai honte, quand je vois certains jeunes, aujourd’hui courir derrière un Dg, un président… Chercher de l’argent, je dis que c’est normal, mais quand on en a assez, il faut être digne et se suffire de cela. On ne doit pas faire du business avec la religion, on ne doit pas en faire un fonds de commerce”.

Sur ce, il est d’avis que s’ils étaient unis, ils iraient loin, car ils ont des aînés et ils doivent se ranger derrière eux.

 

Annonces
Annonces

7 commentaires

  • Diakhate
    08/11/2017 21:39

    Tu as partement raison

  • Rahmane
    08/11/2017 22:11

    Tu raison
    Mara les portes paroles et autres ne militent que pour eux mêmes

  • Talla
    08/11/2017 22:21

    Wakhnga deigueu affairou porte parole dafé wara dièkh!!!

  • Khadim
    08/11/2017 22:27

    Waaye wakhnguène deugue waaye dougnou khalifa dougnou dara porte parole mooy lane

  • Ndakarou+Ndiaye
    09/11/2017 09:16

    C’est-à-dire qu’ au Sénégal, on a l’ habitude de ne pas accepter certaines vérités crues. Il y a un certain temps, les talibes Mourides sont allés menacé un certain marabout qui avait dénoncé ce lobbie qui existe sur le Magal. Pourtant ce petit fils de Serigne Touba lui donne raison, et beaucoup on cette même perception mais n’ ont pas le courage de le dire. Ils transformé le Magal en business. Des gens deviennent riche sur le dos du Magal, alors que ce n’ est pas le but recherché. C’est malheureux.

  • luilui
    09/11/2017 09:58

    Ce n’est pas seulement le Magal qui est devenu un Business, c’est le Mouridisme qui est pourri par l’argent!

  • fallaye
    09/11/2017 13:35

    Je ne suis pas Mouride mais quand j’écoute les enseignements du Saint Homme, je suis impressionné et admiratif par sa foi en Dieu ,sa droiture, sa générosité.
    Mon avis est qu’en ces périodes troubles ou les valeurs sont mamenées, le Magal était une occasion rêvée pour insister sur ces enseignements pour nous pousser encore à abandonner nos mauvaises habitudes pour le bien du Sénégal.Hélas le folklore est en train de prendre le dessus. Oeuvre de Satan. Que Dieu nous en préserve.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *