PUBLICITÉ
burea - Semaine de l'Enfance: Les rideaux se tirent sur la 31 édition à Keur Ayib

Semaine de l’Enfance: Les rideaux se tirent sur la 31 édition à Keur Ayib

La 31ème édition de la semaine nationale de l’Enfant sur le thème « l’action humanitaire en Afrique : les droits de l’Enfant d’abord » a été clôturée en apothéose, ce lundi 1er juillet 2019, à Keur Ayib, Nioro, sous la présidence effective de Mme Ndéye Salimata Diop Dieng, ministre de la femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants.

La cérémonie u eu lieu  grande cour de l’école de Keur Ayib  en présence des  autorités administratives conduites par le Gouverneur de Kaolack et les membres du CRD, le préfet de Nioro avec les membres du CDD, les élus locaux dont la parole a été portée par l’honorable député la présidente Dieh Mandiaye Ba, les maires des différentes communes, le maire de Médina Sabakh et le chef de village de Keur Ayib qui ont souhaité la bienvenue à tout ce beau monde venu partager la fête avec les enfants. Les femmes du département n’ont pas été en reste, venues accueillir leur nouvelle responsable nationale des femmes en la personne de Mme le ministre.

Une fête populaire

Qui a enregistré la participation des enfants des daaras et des écoles élémentaires, qui ont rivalisé d’ingéniosité à travers des plaidoyers sur les Droits de l’Enfant et la mendicité frappant les enfants en situation de mobilité transfrontalière.
Auparavant, un forum dont la modération a été assurée par Niokhobaye Diouf, directeur de la Protection des droits de l’Enfant a réuni les membres du comité national sous la conduite de Mamadou Wane, sociologue, président de la PPDH, du point focal du CDPE qui a introduit le thème dont le débat a été marqué par la présence des serignes daara et acteurs religieux.
Il faut noter que Mme Ndéye Salimata a été accompagnée d’une forte délégation de son cabinet, des directeurs généraux, nationaux et chefs de projet, mais aussi d’actrices du développement qui ont rallié Keur Ayib après un périple de cinq entre Sédhiou et Kolda.
L’animation a été assurée par les artistes du Ngoyane ont vibré de toutes leurs cordes avant que Mme le ministre de la femme de la famille du Genre et de la Protection des enfants ne clôture cette belle fête par un plaidoyer fort sur la responsabilité parentale et le respect des droits fondamentaux des enfants à vivre dans une société respectueuse de ses droits, comme pour répondre au discours de Mame Diarra Touré, l’enfant qui a parlé au nom de ses pairs.

 - Un groupe de personnes marchant dans la rue - Place de la Nation

 

31 Édition Action Humanitaire En Afrique
Annonces

Publier un commentaire