Scandale arbitral : Le FC Barcelone risque d’être banni du football professionnel !

Secoué par l’affaire Negreira depuis plusieurs mois maintenant, le FC Barcelone voit sa situation s’empirer. D’après les dernières informations, le club Catalan risque gros. L’enquête s’est accélérée jeudi avec la perquisition de la direction de l’arbitrage espagnol dans les locaux de la fédération espagnole.

Le Barça est depuis ce matin inculpé d’un délit de « cohecho », que l’on peut traduire par concussion. En terme clair, une personne dépositaire de l’autorité ou fonctionnaire a reçu de l’agent en échange d’une décision injuste dans le cadre de ses pouvoirs. Dans ce cas précis, le Barça (supposé corrupteur) et Negreira (supposé corrompu) sont les deux parties mises en cause. Si depuis le depuis de l’affaire aucune preuve solide n’a été présentée, il faut noter que désormais, l’échange d’argent à lui tout seul suffirait dans ce cas à prouver le délit.

Le juge de Barcelone, Joaquín Aguirre, a accusé le Barça, et deux de ses anciens présidents, Sandro Rosell et Josep Maria Bartomeu, de délit de corruption. Depuis le mois de mars, José Maria Enriquez Negreira et son fils sont eux aussi inculpés de « corruption » dans cette affaire. Selon les informations du journal britannique The Telegraph, ils risquent tous, s’ils sont reconnus coupables, entre trois et six ans d’emprisonnement.

Sur le plan pénal, les sanctions à l’encontre du Barça pourraient aller de la suspension de l’activité du club jusqu’à sa dissolution pure et simple en tant qu’entreprise. Une issue qui placerait sans doute le Barça dans une situation de faillite. « Malheureusement au niveau sportif, les choses sont prescrites donc nous ne pouvons rien faire mais sur le plan pénal, nous pouvons aller beaucoup plus loin. D’ailleurs la Liga s’est portée partie civile dans cette affaire », avait expliqué en avril dernier Javier Tebas, le président de la Ligue espagnole, dans l’After Foot sur RMC.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire