Report historique de la présidentielle au Sénégal sur fond de crise

Une décision sans précédent secoue le Sénégal : le report de l’élection présidentielle initialement prévue pour le 25 février 2024. Ce décalage, annoncé dans un climat d’incertitude politique, est perçu comme un séisme dans l’histoire électorale du pays. Les raisons avancées pour justifier ce report ont été qualifiées d’insignifiantes et sommaires par plusieurs observateurs.

Il faut remonter à 1993 pour trouver trace d’une crise similaire, marquée par la mort d’un membre du conseil constitutionnel et la démission du président des ‘5 sages’, sans pour autant impacter le déroulement du vote. Cette fois ci, les circonstances semblent bien moindres, mais ont entraîné une décision bien plus radicale, soulevant dès lors de nombreuses interrogations quant aux réelles motivations de ce report.

L’avenir politique du Sénégal est désormais imprégné d’une incertitude accrue. Des candidats déjà admis pourraient voir leur sort inversé, tels que Ousmane Sono et Bassirou Diomaye Faye. Et cela pourrait également ouvrir la porte à d’autres acteurs politiques, comme Karim Wade, dont l’admission potentielle fait déjà débat. Cet épisode représente un véritable coup dur pour la démocratie sénégalaise.

2 COMMENTAIRES
  • Gatsa gatsa rek

    La crise dont il fait l’objet s’appelle Macky Sall.

  • Jambalo

    Quelle crise puffff ils savent pertinemment que s,ils vont aux élections ils seront coiffé au poteau

Publiez un commentaire