PUBLICITÉ

Rapport Ofnac : Les avocats de Cheikh Oumar Hann brûlent le livre de Pape Alé (Senego-TV)

Le pool d’avocats de Cheikh Oumar Hann a répliqué  suite à la sortie du livre de Pape Alé Niang issu du rapport de l’Ofnac.  Pour eux, ce n’est qu’une tentative de diabolisation du pouvoir en place. Ils donnent rendez-vous  le 10 mars lors du procès. 

Preuve des allégations

Pape Alé, Mody Niang,  Nafi Ngom Keïta sont cités à comparaître devant le tribunal respectivement pour diffamation contre Cheikh Oumar Hann. Son  pool d’avocats a confirmé la plainte de l’ex directeur du Coud, rajoutant par la voix de Me Babacar Cissé un dénigrement contre le  régime de Macky Sall. Ils comptent laver l’honneur de leur client. Et  exigent de la défense qu’elle rapporte la preuve de ses allégations.

Limites  du rapport

Me Babacar Ndiaye affirme qu’il y a  beaucoup de limites  sur le rapport de l’Ofnac. D’abord,  l’auditeur n’avait pas un ordre de mission, c’est avec la clémence du Dg, qu’il a pu faire son travail. Ensuite, le rapport de l’Ofnac est unilatéral car Cheikh Oumar Hann n’a pas reçu un pré-rapport pour faire ses observations.   De surcroît, le principe du contradictoire devait être respecté. Car le rapport a été mené par le comité d’audit et non par le comité d’enquête.

L’avocat, président de la FSB estime aussi que  les auditeurs de l’Ofnac ne bénéficient plus d’une immunité du moment qu’ils ont soumis le rapport au procureur de la république. De ce fait, ils peuvent être poursuivis en justice sans aucune contrainte.  Toutefois, il y a lieu à s’interroger si ces propos sont valables pour Nafi Ngom Keita, ancienne présidente de l’Inspection général d’Etat.

« Acharnement et chantage… »

L’Ofnac a fait 87 rapports et c’est seulement celui du Coud, qui occupe les esprits, souligne Me Fatoumata Sall, qui invoque  un acharnement sur son client. Me El Hadj Diouf de rajouter qu’il y a eu des tentatives de chantages sur Cheikh Oumar Hann. Mais que celui-ci n’a pas cédé.

Cheikh Oumar Hann Pape Alé
Annonces

(2) commentaires

Ass

Si j’étais avocat j’aurais vraiment honte de constituer en pôle d’avocats avec la collaboration de cet énergumène de elhaj diouf

Lune

Si ma tante en avait deux , je l’appellerai tonton .

Publier un commentaire