PUBLICITÉ

QG – Aly Ngouille Ndiaye sur les rafles de la la police de Touba… (Vidéo)

La police de Touba hante les habitants de la ville sainte, avec des rafles dont les raisons sont inconnues. En effet, ces derniers temps, on a noté des descentes de police dans  certains endroits de Touba, comme Niary pneus et autres parties de la ville, entre 23 et à 00 H. Au cours des opérations, même la carte nationale d’identité ne peut « sauver » le promeneur qui croise le chemin des flics, au grand dam des riverains, selon qui, rien ne justifie cet acharnement.

Qui plus est, il se dit que « les policiers demandent de 3 et 6 000 francs pour libérer les gens, immédiat ou le lendemain, c’est selon. » Aussi certains préfèrent-ils marcher avec de l’argent dans les poches, plutôt que la pièce d’identité.

Le plus déplorable, c’est qu’ils retiennent au commissariat, ceux qui ne peuvent pas payer jusqu’au soir, les empêchant de vaquer à leurs activités. Les populations d’avis que l’argent ainsi récolté est reversé au trésor public, appellent à la cessation de ces agissements dignes d’hors-la-loi.

Regardez !

Annonces

Un commentaire

Sakho

Pour Guem Sa Bopp et Bougane , il faut renforcer la politique de sécurisation et d’assistance avec l’implantation de brigades de gendarmerie , de commissariat de police et casernes de sapeurs pompiers dans toutes les grandes villes du sénégal .
– Renforcer l’effectif de nos forces de sécurité de 19 . 000 milles soit 1 policier pour 1600 personnes

Publier un commentaire