PUBLICITÉ

Procès du maître coranique : Revivez la folle ambiance au tribunal de Louga

Déjà, à 08 heures, les lieux ont refusé du monde, obligeant même les forces de sécurité à organiser rigoureusement l’accès à la cour et à la salle d’audience.

Dehors, des fidèles musulmans férus de culture islamique entonnaient et scandaient infatigablement des chansons rituelles. Gage de soutien inconditionnel au maître coranique de Ndiagne et à ses cinq co-accusés de pratiques esclavagistes et complicité desdites pratiques sur des enfants.

Des débordements constatés

Il fallait évidemment s’y attendre avec la surchauffe d’humeur de fanatiques qui, à l’intérieur et aux abords du tribunal, s’épanchent aux micros professionnels ou amateurs qui leurs sont tendus.

Discours et slogans défavorables aux accusations portées sur les personnes qu’ils disent être les siens dans l’Islam. À la barre, personne ne pouvait retenir la foule. Des personnes tombant en transe n’auraient pu permettre la poursuite de l’interrogatoire de Khadim et compagnie, ce qui aurait poussé le juge à renvoyer le procès au 04 Décembre prochain.

Non satisfaits de ladite décision du juge, de véritables débordements se sont invités au temple des sentences temporelles! C’est à ce moment-là que Serigne Mouhamadane Mbacké, guide religieux, après échanges avec le juge, est revenu implorer les disciples de respecter le renvoi.

Affaire à suivre


Lougawebmedias

Louga Procès
Annonces

(2) commentaires

Diola

Ada ak thiosane la mediation est inevitable

Boy Diola

Vive macky Sall bour guédé

Publier un commentaire