Présidentielle : Le PJD donne la clé à Benno pour la reconquête du Saloum

Après le choix des coordonnateurs nationaux pour le parrainage et la revue des troupes de la coalition Benno Bokk Yakaar lors de la conférence des leaders tenue au palais présidentielle ce lundi par le tête de file de la majorité en l’occurrence M. Macky Sall, les choses ne vont pas tarder à démarrer. Perdu lors des locales et regagné lors des législatives avec l’investiture de Pape Mademba Bitèye, le département de Kaolack promet d’être un bastion où se mènera un combat épique pour la reconquête électorale en février 2024.

Mais pour le secrétaire général du parti justice et développement, si le candidat de l’unité à savoir le premier ministre Amadou Ba veut se faciliter la tâche il connaît le chemin. « On usurpe pas le leadership, ça se travaille, ça s’acquiert au fil des rapports qu’on a avec les familles religieuses, les militants et la société civile. C’est un résultat de la compétence et de l’humilité mais pas de coups fourrés et de ruse comme veut le lui faire croire certains lobbyistes en perte de crédibilité et de base affective solide dans le Saloum », a expliqué le sage de Médina Baye.

Continuant sa démonstration, Cheikh Ibrahima Diallo désigne le directeur général de la société nationale d’électricité (Senelec) comme un des seuls leaders réunissant ces critères mentionnés. « La direction de la Senelec est stratégique, elle peut propulser un travailleur acharné dans les cœurs du peuple comme elle peut bannir à jamais parce que tout le monde a besoin de l’énergie pour progresser socialement. Aujourd’hui dans tous les villages les plus reculés du Saloum et du Sénégal, Pape Mademba Bitèye est vénéré car il n’a ménagé aucun effort pour matérialiser la vision du chef de l’Etat à savoir sortir les populations des ténèbres », argumente-t-il.

Le membre de la coalition Benno Bokk Yakaar est catégorique pour la présidentielle de février 2024, selon lui, la clé de la victoire au premier tour avec un score soviétique dans le Sénégal en général et plus particulièrement dans le Saloum, est Pape Mademba Bitèye, directeur général de la société nationale d’électricité (Senelec).

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire