Annonces
Publicité
» » » » » Portrait de Khalifa Sall: 8 choses à savoir sur...

Portrait de Khalifa Sall: 8 choses à savoir sur le maire de Dakar…

  • Khalil Kamara Khalil Kamara

Khalifa Sall séjourne, depuis mardi soir, à la maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss. Il est inculpé pour association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie sur des deniers publics et blanchiment de capitaux, puis placé sous mandat de dépôt. Le maire de la Ville de Dakar risque de passer, le temps des élections Législatives du 30 juillet prochain, en prison. Nos confrères de seneweb ont dressé son portrait.

1-Le premier maire en exercice de la ville de Dakar emprisonné

Maire de Dakar depuis 2009, Khalifa Sall a été épinglé par un rapport d’audit de l’Inspection générale d’État (Ige), sur l’utilisation, entre 2011 et 2015, de la «Caisse d’avance». Le Procureur de la République veut qu’il justifie la somme de 1,8 milliards de Fcfa qu’il aurait détourné. Inculpé ce mardi par le Doyen des juges du Tribunal de grande instance de Dakar, Samba Sall, puis placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Rebeuss (Mar), il est le premier maire de la ville de Dakar en exercice à être emprisonné.

2-Ancien professeur d’histoire et de géographie

Né le 1er janvier 1956 à Louga, Khalifa Sall a obtenu une maîtrise d’histoire en 1983 à l’Université de Dakar. Puis en 1987, il décroche une maîtrise en droit constitutionnel. Entre 1981 et 1982, il enseigne comme professeur d’histoire et de géographie dans un collège.

3-Il est entré en politique à l’âge de 12 ans

En 1969, alors qu’il n’avait que 12 ans, Khalifa Sall devient membre du mouvement des jeunes de l’Union progressiste sénégalaise (Ups), devenue plus tard le Parti socialiste (Ps). En 1976, il est élu Secrétaire général de la 3ème Coordination de Dakar des Jeunesses socialistes. En 1979, il devient Secrétaire général de l’Union régionale des jeunesses socialistes du Cap-Vert. Quelques années plus tard, précisément en 1996, Khalifa passe le relai à Papa Babacar Mbaye, ancien ministre chargé des Relations avec les Assemblées. La même année, il hérite du poste de Secrétaire national aux élections du Ps.

4- Ancien ministre du Commerce de Mamadou Lamine Loum

Khalifa Sall a vite gravi les échelons en politique. Elu député pour la première fois en 1983, il est réélu en 1988 et en 1993. Après les élections législatives de 1993, il est nommé ministre délégué chargé des Relations avec les Assemblées. Inscrit sur la liste départementale aux élections législatives de mai 1998, il est battu. Mais son parti, le Ps, s’impose dans sa circonscription de Grand-Yoff. Khalifa a aussi occupé le poste de ministre du Commerce et de l’Artisanat dans le gouvernement de Mamadou Lamine Loum au mois de juillet de la même année.

5-Le plus jeune député de l’Assemblée nationale en 1983

En 1983, lorsqu’il entrait pour la première fois à l’Assemblée nationale, Khalifa Sall était le plus jeunes représentant du peuple de cette législature marquée par la présence de plus en plus imposante de l’Opposition dirigée par Abdoulaye Wade.

6-Consultant de la Banque mondiale

Après l’alternance de mars 2000, Khalifa devient Consultant auprès de la Banque mondiale et du système des Nations Unies. Mais, il retourne à l’Assemblée nationale en mai 2001. Il y restera jusqu’en 2007, au lendemain des élections législatives de cette même année.

7-Premier maire de Grand Yoff

Pressenti comme le successeur d’Ousmane Tanor Dieng, Khalifa Sall est présenté comme un frondeur au sein de cette formation politique. Il est aussi présenté comme un challenger putatif de Macky Sall, à l’élection présidentielle de 2019. C’est en 1984, à l’âge de 28 ans, qu’il s’est engagé auprès de Mamadou Diop à la mairie de Dakar. Sa carrière évolue ensuite sur le plan national lorsqu’il est nommé, en janvier 1995, ministre délégué auprès du Premier ministre. Il fut le premier maire de la nouvelle Commune d’arrondissement de Grand Yoff, de 1996 à 2002.

8- Secrétaire général de l’Association internationale des maires francophones

Khalifa Ababacar Sall ne dirigeait pas que la mairie de Dakar. Il occupait d’autres responsabilités à l’international. Il est l’actuel Secrétaire général de l’Association internationale des maires francophones (Aimf). Poste qu’il occupe depuis 2014. Il est aussi le président des Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (Cglua) depuis 2012. Membre actif du Dialogue inter-congolais, il représente au niveau africain le Réseau parlementaire sur la Banque mondiale et l’Association des parlementaires européens pour l’Afrique. Khalifa a également participé à plusieurs missions d’observation de l’Union Africaine sur les élections en Afrique, dont la plus récente en Mauritanie lors de la Présidentielle d’août 2009.

Avec seneweb

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • boubs
    09/03/2017 17:01

    per favore nioun gni defon annee blanche fatewouniou wa PS ak sen arrogance

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces