PUBLICITÉ

Parrainage: L’Etat du Sénégal attrait devant la Cour de justice de la Cedeao

L’Etat du Sénégal va comparaître devant la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) le 4 mars prochain. Cela fait suite à un recours contre la loi sur le parrainage citoyen lors de la dernière élection présidentielle du 24 février 2019.

Le recours est déposé par une quarantaine de partis de l’opposition et des organisations de la société civile. Le Président réélu, Macky Sall va perdre son mandat, si la Cour de justice de la Cedeao donne une suite favorable à cette requête.

« Ce qu’on a demandé à la Cour, c’est très simple. C’est de constater que la loi du parrainage était une loi d’éviction qui violait les droits civils et politiques des sénégalais et des formations politiques sénégalaises qui étaient en lice pour l’élection présidentielle de 2019. Et qu’il fallait constater que c’était une loi imprécise qui ne répondait pas aux garanties de sécurité juridique. Et en tant que telle, il faut que la Cour constate l’illégalité de cette loi« , a déclaré sur Rfm Me Abdoulaye Tine, président de l’Union sociale et libérale (Usl).

Conséquences attendues…

Tout dépendra du verdict de la Cour de justice de la Cedeao. Si elle arrivait à donner raison à la quarantaine d’organisation de partis l’ayant saisie, assure Me Tine, ils vont tirer « toutes les conséquences de droit en saisissant à nouveau le Conseil constitutionnel sénégalais pour lui demander de rouvrir le dossier de prestation de serment de Macky Sall puisqu’il y aura une décision supranationale qui s’impose au Sénégal« .

Annulation de l’élection présidentielle…

Loin d’un  rêve, l’avocat estime que le cas du Malawi- où il y a deux semaines, une élection présidentielle a été annulée après quelques mois – pourrait se reproduire. « C’est une question de pure logique juridique et intellectuelle. Cela veut dire que le Président, puisqu’il n’est pas dûment élu, on ne va pas le laisser prendre des actes qui sont nuls et de nul effet. La conséquence, c’est l’organisation d’élection anticipée« , a expliqué la robe noire.

Etat Parrainage
whatsapp 548
Annonces

(16) commentaires

Verites

La loi sur le parrainage résulte d’une constitution adoptée souverainement par le peuple sénégalais pour limiter le nombre de candidats et éliminer toutes les candidatures superflues qui risquent d’utiliser les ressources du peuple alors qu’elles ne représentent que l’ombre d’elles-mêmes. Aucune loi supranationale ne peut être supérieure à la volonté du peuple sénégalais traduite dans notre constitution. Ces opposants signataires n’ont qu’à chercher une légitimité auprès du peuple sénégalais plutôt que d’aller recourir à une cour désignée par les gouvernements membres et non élue démocratiquement par les populations des pays membres de la CEDEAO.

Sikh

le rêve est permis tout est possible dans ce monde

Sissoko Pa

Rien ne pourra mettre un terme au mandat de Macky sall tant que le peuple est avec lui

Odette Ndaye

Le fait que notre pays puisse être attraité devant la cours de la CEDEAO prouve juste que notre pays est devenu une grande démocratie et ça vient contre dire tous les mauvais dire sur notre président ..

Hamidou Ba

faut dire que tu est toute seule avec macky ton président mais pas peuple wassalam ?

Fatou 0L

Je pense pas que cette assignation menera quelque part !

Mamadou

En 2012 j’étais avec lui, maintenant non. Je trouve qu’il a fait un forcing pour gagner les élections.

Malick Diallo

dans ce pats africains rien nest legale les dirugeans verreux find ce quil veulent ces des gens indigne il aiment trop le pouvoire il sans soucie pas a la leur peuple ces tous des voleurs tous les bien de lafrique est dans les paradies fiscaux ou dans les prete nom le general degaul avait sa aux porteurs de plancarde quant daugaul se reveille il aura honte surtout quant il part a saint louis du senegal ou sont les trains ou le port de kaolack tout a ete detruus par les sales policiens il sont tuer le peuple senegalais de 1960 a maintenant

    Abdou Lahath Thiam

    mais toi malick diallo, tu fourres ton nez partout. Non seulement tu ne maîtrises pas le français mais niéme commentaire

      Ibrahima Gueye

      abdou boul tontou ki c’est un vrai nullard

Renè Diagne

moi j ai beaucoup aimé cette loi.cela a beaucoup repondu au contexte d alors.bien vrai que comme toute oeuvre humaine elle peut subir des améliorations ai besoin.je précise pour ne pas qu on oublie vite les élections precedentes avec presque une cinquantaine de listes d aucuns n ont manqué d objecter sur le choix de cinq toujours prompts à critiquer

Malick Diallo

monsieur abdoulahd tiam moi je fait pas partie des senegalais dort je veux une belle femme une belle voiture une maison comme les politiciens voleurs est certainne marabouts qui vie sur le dos de la popilation senegalais reveiller les gens sales politiciens nous font croirent aux pere noel de 1960 a maintenant meme chanson rie ne change ce pays est enretard le generale daugaul lavait dit aux porteurs de plancarde lafricain est incapable

Ass

Ibrahima Guèye, nite so ko khamoul waro ko jugé dé. Est-ce que vous le connaissez personnellement ?

Ass

Moi je fais partie de ses fans en tout cas.

Bafma

Le parrainage est une loi qui viole le droit fondamentale de tout les senegal et senegalaise. C’est une loi qui ne doit pas exister dans une societe democratrique et pluraliste. La Communate Ouest Africaine va trancher pour le peuple du Senegal.

Modou Diop

Macky dou darra. Un tricheur avec une victoire prefabrique. Il devait meme avoir honte d’inviter des chefs d’etat vu la favon do t il a « gagne ». Mais comme il na pas de dignite ni d’honneur…

Publier un commentaire